Gangbang

Depuis que nous avons repris les rencontres filmés, je n’avais plus revécu une rencontre avec plus de deux mecs en privé. Ce n’est qu’au Tantra ou dans d’autres clubs du camp natu que je profite régulièrement de gangbangs improvisés.

Je suis donc très impatiente mais aussi nerveuse en me réveillant ce matin. Nos amis Lylla et JC sont arrivés la veille, et nous passons la matinée avec eux. Vers midi, nous descendons boire l’apéro dans notre bistrot habituel. En sirotant nos verres, Lylla se lève et fait signe à un couple d’amis de l’autre côté de la rue. Il s’agit de leurs amis libertins de longue date, qui sont passés dans le coin par hasard. Ils nous rejoignent et on continue l’apéro en commandant une seconde bouteille de blanc. Ce sont des personnes très sympathiques et nous passons un bon moment en leur compagnie. Décidément, il ne faut vraiment pas n’être que dans le camp natu pour des apéros superbes entre libertins.

Tout le monde est encore à l’apéro, que je dois les laisser pour me préparer et aller chercher mes affaires. Je monte dans l’appartement pour ensuite récupérer Vincent. Nos amis continuent l’apéro pendant que nous nous mettons en route direction le camp natu.

Nous nous retrouvons pile à l’heure prévu, à 14h00, devant le Riad où nous avons rendez-vous. Vincent appelle, et l’organisateur du gangbang vient nous chercher et nous laisse entrer dans le Riad. C’est une maison assez grande à l’allure marocaine. En montant à l’étage, nous croisons pleins de monde, une femme, un couple, des mecs. Il me semble qu’il y a des chambres partout autour du patio central et des gens qui sortent de chaque coin. On nous explique qu’il s’agit d’une grande colocation pour 15 jours, des libertins qui cohabitent sous le même toit.

Si on veut boire quelque chose ? Nous refusons poliment, vu que nous sortons de l’apéro. Et pour ma part je suis tellement nerveuse que je veux que ça commence. On se déplace dans une chambre aménagée pour baiser. Je découvre cette chambre d’accueil avec un grand lit au milieu de la pièce, et la situation se clarifie, les couples et les femmes ne sont plus là, mais juste pleins de mecs. Je suis entourée d’hommes. Je me sens comme au backroom du Tantra, tellement il y a de corps et queues autour de moi. Je commence à sucer, l’un après l’autre. Ils me semblent assez calmes et l’ambiance est tranquille. Est-ce qu’ils resteront comme ça ? C’est vrai qu’après les deux tornades de dimanche, les mecs d’aujourd’hui me paraissent presque trop sages.

Ils me demandent de me mettre sur le lit et je continue de les sucer à quatre pattes. Un premier mec se met derrière moi pour me baiser, d’abord la chatte. Le deuxième prend sa place tout en suçant des queues devant moi. C’est toujours très ordré, très calme.

Quand un des mecs qui me baisent me claque les fesses, je décide de lui faire comprendre que j’adore ça. Ah oui, j’adore, refais ça encore plus fort, ça m’excite. Il prend son courage et m’attrape les cheveux. Je l’encourage davantage. Oui, fais ça. J’adore. Tiens moi fort.

Quand ils me proposent une double, je leur dis de vouloir faire une double anale. Je guide les queues et je me prends les deux dans le cul. C’est le moment où la situation tourne et que ça devient plus sauvage. Ils ont compris que je suis une bonne chienne et qu’il ne faut pas se retenir, qu’ils peuvent se lâcher. Surtout deux mecs du groupe commencent à m’insulter, à me tenir fortement, à me traiter de salope et de chienne. Je demande qu’ils me crachent dessus et qu’ils me tiennent par la gorge. Il faut vraiment les encourager. Mais une fois lâchés, ils s’amusent comme j’ai envie. Les doubles se suivent, anale ou classique, je me fais baiser tous les trous, également la gorge. Ils me font des gorges très profondes qui me font baver et tousser. C’est superbe. De temps en temps, il y a des mecs qui se mettent à côté sur un matelas à part pour regarder et se branler. Je rigole, en demandant si c’est le banc de récupération? Non, c’est pour nous préparer afin de mieux revenir, et ils reviennent tous, en profitant de moi, jusqu’à ce que finalement tout le monde me jouisse sur le visage et la langue.

Calme au début, ça finit de manière très très sauvage. J’adore. Après un saut sous la douche, nous discutons encore un petit moment autour d’un verre avant de partir. Leur concept est marrant. Ils s’appellent « GDM », donc « groupe de mecs » et organisent des rencontres avec des couples qui souhaitent une pluralité masculine. Ils sont super bien organisés, presque d’une manière militaire. En tout cas moi j’ai très bien profité et je ferai sûrement encore appel à leur « service » 🙂

Clique sur la photo pour voir les images de la rencontre

4 réflexions au sujet de « Gangbang »

  1. Adeline! 💐
    Tu est parfait! Je suis allé dans tous les sex club et bordels à Paris (Pigalle) – Osnabruck – Dortmond – Munster – Cologne – Ibbenburen – Athènes – Vienne – Istanbul – Izmir – Doha – Amman – Damas – Bâle – Berne – Beyrouth.
    Tu es la meilleure femme sur terre ❤

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s