2 jours en Espagne

Depuis que je me suis installée au Cap d’Agde fin mai, je ne l’ai pratiquement jamais quitté. Si j’y réfléchis bien, je n’ai été que deux fois à la gare de Montpellier pour amener Junior, et deux fois visiter Sète avec la fille de Vincent et nos amis Lylla et JC. En deux mots, je n’ai vraiment plus envie de m’évader du Cap d’Agde, mon nid d’amour, de rencontres et de travail.

Mardi matin, nous mettons avec Vincent à 7h30 pour se lever et partir en direction de l’Espagne. Nous quittons l’autoroute juste avant la frontière espagnole pour nous arrêter à Collioure, un superbe village pittoresque. Cest tôt, et je profite pour boire un thé et Vincent un café sur une terrasse au bord de mer. Après le tour obligatoire sur les quais du port, ainsi que dans les ruelles remplies de boutiques d’artistes et d’artisans, nous continuons la route pour l’Espagne toujours en suivant la côte.

Nous nous arrêtons à plusieurs points de vue, qui se trouvent sur la route avec beaucoup de virages, pour contempler la vue magique. Franchement, c’est génial et super beau. Cela vaut vraiment la peine d’avoir prolonger la route en quittant l’autoroute.

Après avoir passé la frontière espagnole, nous nous arrêtons à Cadaquès. C’est un petit village très joli, tout blanc, qui fait penser aux villages grecs. Mais il y a trop de monde au mois d’août. Nous mettons un certain temps à trouver une place de parking, et dans le premier bistrot, où nous nous rendons nous ne sommes même pas servis. Le serveur est tout simplement débordé par les nombreux touristes. Nous restons cools, car nous ne sommes pas pressés. Un peu avant d’arriver dans ce bistrot, j’avais aperçu un restaurant perdu, sans terrasse ni vue sur la mer. Et si on essayait notre chance là-bas ? Bingo, c’était la chose à tenter. Loin du cirque des touristes, ce restaurant nous gâte. C’est un tuyau pour les gens locaux. C’est rempli d’espagnols, mais zéro touristes à part nous. Des plats typiquement espagnols dignes de la haute gastronomie, un service impeccable, nous sommes plus que ravis.

Comme c’est vraiment le bordel touristique à Cadaquès, nous décidons de reprendre la route pour rejoindre le village où nous avons réservé l’hôtel pour la nuit, en nous promettant quand même de revenir visiter Cadaquès cet hiver. Il y aura moins de monde.

Nous avons réserver une chambre à Calella de Palafrugell, plus bas sur la Costa Blanca. C’est magnifique. Plus petit que Cadaquès, plus calme, l’architecture dans le même style, un vrai dépaysement.

Nous profitons bien sûr de la chambre d’hôtel typiquement espagnole pour faire quelques photos, avant d’aller boire l’apéro dans le village.

Au bistrot, où nous allons boire l’apéro, le personnel ne parle que l’espagnol. En étant très communicatifs avec Vincent, cela nous perturbe d’abord, pour carrément nous gêner par la suite. Nous aimons tellement parler plus que seulement les deux mots pour la commande. Au restaurant de l’hôtel c’est pareil. Les serveurs ne parlent que l’espagnol. Mais à part le manque de communication imposé par la barrière de la langue, le menu est excellent. Pour moi, c’est Gazpacho, marmite de poissons, fromage que je partage avec Vincent et crème catalane comme dessert. La carte est traduite dans toutes les langues, donc comme d’habitude je rigole sur la traduction allemande. Il y a des mots qui n’existent pas. Je prends régulièrement ces curiosités en photos pour les envoyer à mon fils. Ce n’est pas méchant, bien sûr, mais c’est trop drôle, et je me demande souvent comment on peut trouver ces mots fantaisistes.

En remontant du restaurant, Vincent fait quelques photos rigolotes de moi. Les photos rigolotes sont des photos faites en vitesse où je montre mes seins. Parfois en route il me fait signe avec le sourire et je lui demande: « une photo rigolote? ».

Dans la chambre, j’écris l’article sur les lyonnais. J’ai pris l’ordinateur dans ma valise en pensant que je trouverai le temps pour l’écrire. Comme la clim est super froide, je laisse ma robe sous la couette puis je mettrai un pull et même une veste de Vincent par-dessus. Avec lui, nous sommes en conflit régulier concernant la clim. Lui a toujours trop chaud, et moi toujours trop froid. Souvent, c’est lui qui gagne la guerre de la clim, et moi je m’habille. No comment.

Le matin, après que j’ai gagné la guerre pour la couette durant la nuit, on profite d’un superbe petit-déjeuner sur la terrasse de l’hôtel avec vue sur le port. La journée commence bien.

Nous partons ensuite direction Gérone, qui a une très belle vielle ville, avec une superbe cathédrale et des renforts magnifiques. Tu peux marcher pendant plus d’une heure sur la muraille et de nombreuses tours donnent une vue époustouflante sur la ville, sans refaire deux fois le même trajet. En plus, tout cela est gratuit. C’est rare de nos jours. Nous avons aussi profité de quelques coins dans ce labyrinthe d’escaliers et de murs pour faire quelques photos « rigolotes », ni vu ni connu 😉

En route de nouveau en direction de la France, nous nous arrêtons à Figueras. Le musée de Dali nous intéresse beaucoup mais on est surpris par l’énoooorme queue d’attente et le fait de devoir réserver les billets d’entrées par avance. Nous nous faisons rapidement à l’idée que nous ne verrons pas le musée Dali aujourd’hui, mais on reviendra également cet hiver. Figueras n’est qu’à 1h30 du Cap d’Agde. Sinon Figueras est magnifique, colorée, décorée et chaque recoin fait penser à l’artiste. Avec sa rambla et ses maisons décorées, c’est une petite Barcelone. Très touristique également, toutes les terrasses sont pleines. Nous trouvons finalement une table dans un petit bistrot tenu par une française. En arrivant, nous rigolons sur n’importe quoi et elle reste longtemps avec nous pour discuter. Nous sommes ravis. Après un menu découverte de tapas, il est l’heure de rentrer. Avant de retourner à la voiture, et à quelques mètres du parking, nous découvrons un coin caché et profitons encore une fois de faire des photos « rigolotes ».

Avant la frontière, nous nous arrêtons encore à la Jonquera pour acheter quelques bouteilles de Rhum (pour Vincent) et de Whisky (pour moi). J’adore le Whisky, surtout quand il est très fumé. Vincent rigole car on est à la Jonquera. Où sont les filles et les sex-shops ? Je pense que nous nous trouvons du mauvais côté de la Jonquera, car il n’y a ni filles ni sex-shop, mais pour moi tout va bien, car j’ai mon Whisky 🙂

A cause de mon mal du voyage, je conduis la plupart du temps, et durant ces 2 jours j’ai fait pas mal d’heures au volant, et là je rentre complètement crevée, mais c’était chouette de voir autre chose, de manger autre chose, de dormir à l’hôtel, et de passer du temps qu’avec Vincent.

Jeudi, je vais faire mon test HIV pour le tournage Jacquie & Michel, qui aura lieu la semaine prochaine, puis j’ai un rendez-vous coquin de prévu jeudi soir ou vendredi. Mais tu sauras tout ça prochainement en lisant mon blog.

6 réflexions au sujet de « 2 jours en Espagne »

  1. Cc ma belle 😘 merci de nous avoir fait partager votre voyage 👍génial cette idée 👍en automne vous y retournerez loin de la foule , il y a le musée Dali et surtout sa maison à Cadaques qui nous imerge dans son monde de délires et d’amours 😊perso j’ai trouvé ça génial 👍👍et j’ai adoré tes photos « rigolotes » 😎😎merci Vincent pour cette idée et TOI bien sûr pour me faire rêver 😘merci de prendre ce maximun de protection avant tes tournages .Et demandes tu les mêmes pour tes rencontres (nombreuses) ?? C’est TELLEMENT IMPORTANT !!!
    10 000 et un kiss 😘💋😘💋

    J'aime

  2. Magnifique cette balade en Espagne…et bien les photos toujours superbe naturelle sexy rigolote…et pourquoi on voit jamais Vincent dans cette balade ça aurait été sympa!! En tout cas merci pour ce partage 😊😊😘😘

    J'aime

  3. Coucou Adeline
    J’adore tes récits et photos tuves trop craquante et super cool
    Pour Cadaqués je te le conseille j’y ai passé 3 jours cet été et même s’il y a beaucoup de touriste il y a des endroits magnifiques avec surtout sur les hauteurs des criques sauvages avec peu de monde l’eau est l’air et la n peut s’y baigner!!
    Après habitant à Carcassonne je t’y attends avec ton homme quand vous voulez pour y visiter la cité et je vous proposerais quelques tables pour y manger fort sympa!!!😜😜😋😋
    Hâte de te lire et de t’admirer Encore
    Tendre baisers 😘🥰🥰😘😘😘
    Laurent

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s