Soirée chez Maître Patrick Le Sage

Je me réjouis de retrouver mon ami et Maître Patrick Le Sage. Il m’accueille dans sa cave, cachée dans les sous-sols d’un immeuble parisien, un lieu inimaginable et extraordinaire, haut-lieu de péchés en tous genres. L’accueil est chaleureux et convivial. Nous discutons tranquillement autour d’un verre, contents de se revoir. Je pourrais presque oublier pourquoi je suis venue. Une petite précision s’impose, bien évidemment seulement « presque oublié », car à un moment donné, Maître PLS me dit vouloir me mettre « en condition » avant que ses invités, ses fameux « godes-à-pattes », comme il les surnomme affectueusement, arrivent. Je vais donc me changer pour l’attendre au sous-sol. « Je sais que vous n’aimez pas ça, Madame, mais je vais vous bander les yeux », m’annonce le Maître. Il faut dire qu’il a raison, car pour la partie « pluralité » j’aime bien voir ce qui se passe et où se trouve les queues, mais pour les jeux bdsm j’aime être plongée dans le noir. Cela m’aide à me déconnecter et je suis immédiatement ailleurs dans ma tête.

Le Maître m’attache sur une sorte de balançoire, sur laquelle je peux me faire plaisir avec une des ses inventions, une fuckmachine, où je peux déclencher et régler la vitesse moi-même, surtout avec le plug introduit dans le cul. J’adore.

Au loin j’entends que d’autres invités arrivent, un couple. Sur le moment, je suis frustrée de ne pas apercevoir les personnes. Je suis trop curieuse. Quelqu’un commence à me cravacher pendant que je suis suspendue avec la fuckmachine dans mon cul. Je comprends assez vite qu’il ne s’agit pas du Maître, puisque la voix est autre, et que les coups de cravache sont puissants et me font sursauter et crier. C’est tellement excitant de me faire chauffer la peau, de sentir chaque centimètre de mes fesses meurtries. Puis le Maître passe, après cette série de coups forts, un rouleau avec des piques sur ma peau brûlante. Je suis surprise, je sursaute. C’est à la fois chatouillant et douloureux. Il me fait encore sentir le vibromasseur, que je n’aime pas à cause de sa puissance trop forte à mon goût. Des voix discutent autour de moi. Je suis ailleurs, dans mon monde, quand la femme du couple est invitée à me fister le cul. Oui, vas-y, que je pense intérieurement. Toujours suspendue, j’accueille sa petite main dans mon cul bien ouvert. Ce n’est pas ma position préférée pour accueillir une main et c’est mon troisième fist de la journée. Je suis assez sensible, mais qu’est-ce que je prends mon pied. Je suis et je reste accro à des dilatations anales extrêmes.

Pendant que je prends mon pieds, j’entends à plusieurs reprises la sonnette de la cave. Je sais que ce sont les hommes seuls qui arrivent. De les imaginer attendre en haut d’être au complet, pour ensuite me rejoindre, m’excite énormément.

Enfin c’est le moment. Le Maître me détache. Je me fais guider dans une chambre où se trouve un grand lit rond. Je sens les hommes autour de moi. Pleins de corps et de queues que je commence à toucher et à caresser. Je demande à enlever le bandeau qui me coupe la vue et à mon grand étonnement mon souhait est rapidement exaucé. J’aperçois six beaux hommes, dont des visages déjà connus, un casting très prometteur. Je me mets à genoux pour me retrouver encerclée de ces bonnes queues, que je suce à tour de rôle. J’adore de me retrouver comme chienne à disposition pour sucer et se faire baiser. La femme du couple nous rejoint, pour repartir après peu de temps. Il parait qu’elle est indisponible ce soir. Cela ne me dérange pas du tout, au contraire. J’aime bien avoir les mecs pour moi toute seule.

C’est partie en un superbe gangbang. Les mecs bandent très bien et sont décidés. Je me fais prendre par des coups forts et profonds pendant que je suce des queues devant moi. Les doubles s’enchaînent, des doubles classiques et des doubles anales. Je me fais tirer les cheveux, gifler, bifler, encore claquer les fesses, traiter de salope et de chienne. J’oublie absolument tout autour de moi et je ne fais que profiter. Un des mecs a une queue très longue que j’ai de la peine à supporter jusqu’au bout en moi, mais quand je me fais plaquer et maintenir sur le lit afin qu’il me démonte, cette situation de contrainte m’excite vachement.

L’ambiance est superbe, le sexe intensif, mais ça rigole également et il y a une grande complicité entre les mecs. Il font tourner, font attention que tout le monde profite, s’encouragent entre eux. C’est vraiment très sympathique et c’est la recette des meilleures gangbangs. La grande finale est une douche de sperme, chacun des six me jouit sur la langue. Je suis pleine de sperme et très très heureuse. Une bonne douche s’impose.

Nous finissons la soirée autour de quelques verres, en discutant tous ensemble dans une ambiance très décontractée. C’était une superbe soirée et je remercie Maître Patrick Le Sage et ses invités pour toutes ces émotions fortes. Mon cul s’en souviendra encore quelques jours 😉

10 réflexions au sujet de « Soirée chez Maître Patrick Le Sage »

  1. Hallo Adeline, schön dass du wieder da bist!!
    Ich war schon vor deiner « Pause » ein grosser Fan von dir und gestern habe ich deinen neuen Blog entdeckt. Du glaubst gar nicht, wie ich mich gefreut habe über dein Comeback.
    Jetzt werde ich erst einmal ein bisserl auf deiner Seite stöbern … auf den ersten Blick habe ich schon megageile Sachen entdeckt.
    Zum Glück gibt es den Google-Translator, denn mein französisch ist nicht das beste.
    Deshalb meine Frage: Wird dein Buch eigentlich auch auf deutsch veröffentlicht werden??
    Viele geile Grüsse …
    Lukas, ein begeister Fan aus Deutschland

    Aimé par 1 personne

    • Hallo lieber Lukas
      Vielen Dank für deine Nachricht! Freut mich sehr, auch meine Fans aus dem deutschsprachigen Raum wieder zu finden. Meine Seite ist ja erst seit letzten Juni online und noch im Aufbau, aber bald wirst du wieder so viele Videos darauf finden wie vorher.
      Zu deiner Frage, JA, das Buch wird es auch in meiner Muttersprache geben, ich bin bereits am Übersetzen! Allerdings wird es einige Monate nach der französischen Version erscheinen. Aber ich gebe Gas, versprochen 😉
      Beste Grüsse und weiterhin viel Spass mit meinen Abenteuern… Adeline

      J'aime

  2. Hello Adeline I have an idea for the title of your book, if it deals with your life: « Du bureau au boudoir », wich sounds a little bit as De Sade « Philosophie dans le boudoir ».
    I hope you like it, kisses.

    Leo

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour Adeline, c’est moi jerome le mec à la longue queue chez pls qui t’a fait un peu mal ! J’en suis désolé 😬
    Je suis ravi d’avoir fait ta connaissance ce week-end là car tu es une femme adorablement sympathique, joviale et terriblement débridée.
    Je prends plaisir à te suivre sur ton blog et j’espère qu’un jour nos chemins se re croiseront pour de nouvelles aventures. 😉
    Jérôme

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s