Gangbang: Limousine et l’autre factory

Ce matin je me réveille de très bonne heure et je tourne toute la matinée au rond. Ma nervosité prend une nouvelle fois le dessus. Je me dis souvent qu’avec toutes mes expériences, je devrais apprendre à être plus calme, mais il n’y a rien à faire, je n’arrive pas à gérer mes nerfs. C’est enfin l’heure. Je descends de ma chambre pour attendre sur le trottoir devant l’hôtel le chauffeur de Z. (www.gangbangshards.com). Il a l’amabilité de venir me chercher pour le gangbang qu’il m’a organisé aujourd’hui. Le chauffeur a du retard. C’est un vrai supplice pour moi. Je fais les aller-retours sur le trottoir, puis je dis à Vincent que je dois retourner à l’hôtel pour faire pipi. Aux toilettes je remarque que je ne dois pas faire pipi du tout. C’est juste la nervosité qui me joue un tour. Je ressors de l’hôtel, et là … une longue, très longue limousine toute blanche se trouve devant l’entrée de l’hôtel. Qu’est-ce que c’est ça ? C’est mon chauffeur ? Et oui, ce dernier vient dans ma direction pour me faire la bise et m’inviter à entrer dans la voiture. Alors que je réalise à peine ce qu’il m’arrive, que je me retrouve dans cette énorme voiture, je découvre la deuxième surprise qui se trouve à l’intérieur: Deux beaux gosses. Je rigole intérieurement. Z. est vraiment un cachottier et un organisateur hors-pair.

Je me mets à l’aise. Je fais la bise aux deux complices de Z., qui me font vite comprendre qu’ils ne sont pas venus que pour me tenir la main lors du trajet. Dès que la limousine démarre, nous commençons à nous embrasser et nous nous retrouvons vite nus dans la limousine en plein milieu de Paris. Je découvre les belles queues et je commence à déguster la première pendant que je me fais lécher la chatte. Ma nervosité initiale est vite oubliée.

Je me détends et je me laisse aller. Je me tourne pour me mettre à quatre pattes pour sucer la queue devant moi pendant que le mec qui m’a léché commence à me baiser. Une pensée me traverse l’esprit. Je souffre d’habitue d’un horrible mal du voyage mais je décide d’oublier ce fait et de me concentrer sur le plaisir. Etonnement ça fonctionne pas mal. L’habitacle de la limousine est serré pour une rencontre sexuelle à trois, mais nous arrivons à nous amuser comme il le faut sur la banquette. Les deux mecs me prennent en double, je suce et je me fais baiser la chatte et le cul à tour de rôle. C’est très excitant de voir les rues parisiennes, les voitures, les bâtiments et les passants à travers les vitres. C’est presque même flippant, mais je me calme. Les vitres ne laissent rien apercevoir depuis l’extérieur. La température monte, il fait chaud et humide. Nous nous arrêtons essoufflés et réchauffés pour boire une petite coupe de champagne. Quel voyage de luxe. C’est seulement à ce moment-là que je commence à ressentir mon mal des transports. Mon ventre et ma tête commencent à tourner. Du coup, j’abandonne ma coupe de champagne après la première gorgée. Le chauffeur ouvre la séparation entre lui et nous pour nous prévenir que l’on arrive bientôt et qu’il faut nous rhabiller. Cela tombe à pic, car je ne pourrais plus coquiner pendant que le véhicule est en route, mais quelle entrée en matière.

Cela fait du bien de sortir de la voiture et de respirer un bol d’air frais avant de rentrer dans une cour. Je traverse l’entrée de la fameuse « factory » de Z comme dans un rêve en aillant encore la tête qui tourne. Le gangbang qui va suivre n’a pas lieu dans la factory, mais dans « l’autre factory », un superbe studio photo qui se trouve au premier étage. Un lieu magique que je ne connaissais pas encore. Pendant la montée des escaliers et en arrivant au studio, je suis à côté de la plaque car je ne me suis pas encore remise de mon mal de voyage. Je découvre les hommes qui m’attendent pour la partie gangbang. Je suis surprise du nombre, une bonne dizaine au moins. Wow, ça promet. Je suis désolée pour les mecs que je n’arrive pas belle et fraîche comme j’ai quitté ma chambre d’hôtel, mais de tout de façon je ne vais réfléchir longtemps sur mon état et les mecs sont là pour autre chose …

Z. me demande si je veux boire quelque chose ? Non. Comme d’habitude je n’ai rien envie de boire mais peut-être que j’aurais dû accepter pour me remettre du voyage mouvementé. Trop tard car je me retrouve encerclée par les mecs. Je n’ai même pas le temps de changer mes bottes contre les escarpins qui se trouvent dans mon sac. Il n’y a déjà que des queues autour de moi et pendant que je les suce une après l’autre, quelqu’un me doigte mon cul et ma chatte. J’ai toujours la tête qui tourne. Mes bottes lourdes ne sont vraiment pas pratiques. Je les enlève donc rapidement. On me guide vers le grand lit qui se trouve au centre du studio spacieux et très clair.

Je commence enfin à me sentir un peu mieux et dès que je suis à quatre pattes, une queue dans la bouche et une dans la chatte je suis dans mon élément. J’adore me retrouver là avec toutes ces queues autour de moi. Comme je suce une queue après l’autre, je n’arrive pas à voir tout le monde. J’essaie, mais la plupart du temps je ne vois que la personne que je suce. J’aime aussi fermer les yeux pendant l’acte et je sens surtout les corps, les mains, les queues …

Les mecs me baisent à tour de rôle, un après l’autre, la chatte mais surtout le cul. Oh là là, qu’est-ce que c’est bon. Quelqu’un commence à me doigter le cul. Je lui dis vouloir avoir d’abord des queues, parce qu’avec tout ce monde j’ai peur de me faire casser le cul trop tôt avec un fist.

La tournante continue. Un des mecs se met sous moi, je m’assieds sur lui, et avec le second mec qui vient par derrière, je prends mon pied pendant une première double classique. En même temps je suce la queue qui se trouve devant moi. C’est extrêmement excitant de se faire remplir par tous les côtés et d’avoir trois queues en même temps en moi.

Je me fais baiser sur le dos, à quatre pattes, et encore en double classique et anal. Les premiers mecs me jouissent sur la langue. Est-ce que je n’ai pas vu passer le temps ou ils sont pressés ? Mais ils ne jouissent pas pour partir, car la plupart reste pour continuer à s’amuser.

Ils me retournent dans tous les sens en profitant de mes orifices. Quand à nouveau une main s’apprête à me fister, je suis maintenant prête et j’ai très envie de sentir sa main en moi. Il entre facilement. C’est bon de sentir mon cul s’ouvrir et se faire dilater. Quand il bouge la main trop vite, je l’arrête. J’aime bien les mouvements plutôt lents pendant le fist. Ah oui, là c’est excellent. Je lui dis de rester dans mon cul, pendant que je me tourne de ma position sur le dos dans une position à quatre pattes. Le mec continue à me fister pendant qu’une autre main me doigte la chatte. C’est explosif. Je jouis intensivement. Le spectacle excite apparemment les mecs qui regardent, car il y en a plusieurs qui me jouissent dans cette position sur le visage. J’ai tout le côté gauche de mon visage qui est plein de sperme. Un autre me jouit sur le cul bien ouvert. Je sens le jus chaud couler à côté de mon trou.

Les participants partent l’un après l’autre, car leur pause de midi touche à sa fin, mais ceux qui restent, continuent à me baiser encore et encore le cul, la chatte et la bouche. Finalement tout le monde vide ses couilles sur ma langue. Je suis vidée, crevée, mais super heureuse. C’est seulement maintenant que je découvre vraiment le studio photo et les participants. Enfin … ceux qui sont encore là, car pendant les ébats je n’ai pas vu grand chose.

Après une bonne douche et des gouttes pour les yeux pour rincer et sauver mon œil qui a à nouveau attrapé du sperme, je discute encore autour d’un verre avec le restant des participants, ainsi que l’assistant de Z et le photographe du studio photo, qui sont tous très très sympas. Merci à tous les participants qui sont déjà partis et à qui je ne pouvais pas le dire personnellement: J’ai passé un superbe moment entre vos mains.

Avant de rentrer à l’hôtel, je me fais plaisir culinairement car j’ai faim. Dans un restaurant de la rue Montorgueil, près des halles, je me commande un double hamburger fait maison, avec des frites et un monstre dessert. Miam, ça fait du bien. Le ventre plein et la tête encore dans les étoiles je m’écroule ce soir tôt au lit …

11 réflexions au sujet de « Gangbang: Limousine et l’autre factory »

  1. j’ai encore adoré se récit qui me fait autant d’effet que tes photos vraiment brulant comme moment ! j’adore j’adore et j’en redemande encore tu me fait vraiment rêver ! gros bisous Adeline

    J'aime

  2. Très belles aventures. Le vrai fister pratique le fist comme tu le décris. Que ce soit anal ou vaginal, c’est doucement, progressivement, et bien profondément. Sans oublier de tourner, malaxer et masser à l’intérieur. Le punch lui se fait sur demande, avec des vitesses variables.😈 Encore merci Adeline pour tes aventures qui savent nous faire bander des les premiers mots et photos. Demain c’est mon anniversaire, je me ferai plaisir à regarder tes vidéos.
    Revenez nous vites dans le Sud.

    J'aime

  3. Sublime ton cul rempli comme ça par ces mains. Et ton trou bien ouvert et écarté miam. J’aimerai bcp te voir avec le cul complètement ouvert et dilaté à l’aide d’un spéculum taille XO pour bien voir au fond de ton cul, te voir bien soumise et ton anus ainsi exposé jusqu’au sigmoïde.

    J'aime

  4. Mon dieu..mais tu es vraiment fadade!!!comment fais tu serieux..
    Bon..dès que tu redescendras au cap,tu auras rdv avec un professeur specialiste dans l’hyperlasticité anale..oui oui!!!il s’apelle B.Cock..69 rue de la touffe fleurie..centre ville..🤣🤣🤣
    Non mais serieux..on peut pas.lutter là
    Regis and A..touuuuujours au Costa Rica..
    Playa del Carillo..sublime!!

    J'aime

  5. Et encore un récit chaud, très chaud lu d’une main pendant que l’autre s’occupe d’une belle érection dans mon caleçon !!! 👍Merci pour ce partage de plaisirs : les tiens et le mien… allez c’est cadeau je te dédicace cette éjaculation !!! 🎆Une de plus ……je ne les compte plus depuis que je te connais….🎂🍾
    10 000 et 1 kiss 💋😘💋😘
    PS : fait attention à tes yeux demain

    J'aime

  6. Aujourd hui tu as eu un lecteur péruvien de Cusco …la fouine s implante en Amérique du Sud …Auprès des lamas …Bises épicées…Philippe 

    Envoyé depuis Yahoo Mail pour Android

    J'aime

  7. Ehhhhhhh ben !

    Toutes ces dilatations, c’est troublant, excitant, bandant mais aussi un peu inquiétant… J’espère que ton anus va tenir le choc avec les années !

    Bravo et merci de nous faire ainsi saliver 🤤🤤

    PS : A quand le retour de tes vidéos que j’affectionnais tant …. (Celles tournées dans ta vie d’avant)

    Aimé par 2 personnes

  8. Merci pour ce gangbang bukkake de folie cet après midi ! On était autour de 40 gars, tu as été fantastique. Je me suis régalé :).
    Hâte de voir ton article sur cette journée.
    Bisous

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s