Mes cadeaux de Noël pour vous

Je vous avais prévenu que je n’écrirais pas de nouvel article dans mon blog jusqu’au 8 janvier 2020, car je profite de mon fils qui passe quelques jours au Cap d’Agde. J’ai donc mis pour quelques jours de côté toutes rencontres, tournages ou sorties pour passer un maximum de temps en sa compagnie. Bon, il est jeune et dort longtemps le matin. Je profite donc de travailler sur mon site et de vous offrir quelques cadeaux :

Vous trouverez sur la page « Archives » pas moins que 5 nouvelles vidéos (Lien). Sur la page « Photos« , j’ai rajouté quatre galeries (Lien).

J’espère que vous aurez du plaisir avec ces nouveautés. Les vidéos du « Gang des Lyonnais » et « Dr. Blackdresseur » sont des collectors. Génialissime.

Comme cerise sur le gâteau, le 26 décembre une nouvelle vidéo a été publié sur Legalporno (Lien). Pour moi, c’est la plus déjantée de toutes mes vidéos Legalporno. Vous en pensez quoi ?

Sinon j’ai passé de magnifiques jours de fêtes en Suisse. Lundi 23 décembre, j’ai retrouvé mes amis Lylla et Jicev qui habitent près de Lausanne. Après un accueil en or et un repas copieux, mon amie, qui pratique le shibari, n’a pas résisté à me faire un bondage. Cette improvisation a tourné en cacahuètes, quand nos maris se sont mêlés aux jeux. C’était une soirée superbe, bien arrosée, excitante et marrante.

Le lendemain, j’ai fêté le réveillon de Noël chez mes parents qui habitent dans l’Emmental bernois. C’est une région campagnarde au centre de la Suisse, avec beaucoup de verdure, de paysans et de vaches. Je suis moi-même issue d’une grande famille paysanne. J’ai grandi en aidant dans les champs sur le tracteur de mon grand-père, ainsi que dans ses écuries de vaches, cochons et chevaux. C’était chouette de revoir mes parents et mes deux frères avec leurs familles. Mais comme d’habitude, c’était bordélique et très bruyant. Les quatre enfants en bas âge de mes frères amènent toujours beaucoup d’animation.

Nous avons ensuite dormi dans un hostel – avec s 😉 – à Bienne pour fêter Noël les deux jours suivants avec la famille de Vincent. C’était également superbe. Les petits enfants avaient du plaisir de nous revoir mais surtout de recevoir leurs cadeaux. Les grands avaient également du plaisir à nous voir. Mais le séjour en Suisse n’a duré que 3 jours car j’étais pressée de rentrer en direction du sud de la France. J’avais envie de retourner chez moi car je me sens tellement bien au Cap d’Agde.

J’espère que vous avez également passé de bonnes fêtes et que vous avez pu profiter pour vous reposer et retrouver vos proches. En tout cas, MERCI de suivre mes aventures. Je vous adore.

Joyeux Noël et bonne année

Comme tu as pu le constater, mon site a désormais quelques pages et quelques contenus en plus. Tu en penses quoi ? Ça te plaît ? N’hésites pas à m’écrire tes remarques, tes idées constructives ou même tes critiques. Cela m’aide à l’améliorer et à le rendre encore plus attrayant.

Je t’invite d’ailleurs à t’abonner à la newsletter. Cela ne t’engage en rien, sauf à recevoir un mail à chaque nouvel article de mon blog.

Demain je dois encore faire un petit tour à la poste pour récupérer quelques paquets que j’ai reçu pendant mon séjour à Prague. Il s’agit de cadeaux d’internautes qui ont découvert mes wishlists. Je me réjouis de les découvrir. C’est un peu comme Noël avant l’heure 🙂

Puis en fin de matinée, je vais prendre la route en direction de la Suisse. Je vais d’abord rendre visite à mes amis, qui habitent près de Lausanne, puis dès mardi 24 décembre ça sera un tour familial. D’abord une grande fête de Noël dans ma famille dans l’Emmental bernois, puis le 26 décembre une deuxième fête de Noël à Bienne avec la famille de Vincent. Ma voiture a été transformée pour l’occasion en traineau de Noël avec tous les cadeaux que je ramène 😉

Et le soir du 26, ça sera retour au Cap d’Agde avec junior et sa copine qui viennent passer deux semaines de vacances dans le sud. Comme je ne le vois pas le reste de l’année, je vais me consacrer entièrement à lui.

Je ne vais donc pas mettre à jour mon blog jusqu’au 8 janvier 2020, date à laquelle je recommence mes aventures 2020 avec des tournages en Suisse, en Allemagne et à Paris, mais ça c’est une autre histoire …

Je te souhaite de bonnes fêtes de Noël, ainsi qu’une superbe nouvelle année 2020. MERCI de suivre mes aventures, merci de ta fidélité et pour tous les messages que je reçois. Je me réjouis de te/vous retrouver en pleine forme en 2020.

Tes questions, mes réponses

Voilà quelques questions qui m’ont été posées ou suggérées sur mon blog :

Quelles sont tes limites sexuelles ?

Prends-tu de vrais orgasmes devant la caméra ?

As-tu déjà couché avec des partenaires qui ne te plaisaient pas ?

As-tu déjà couché avec un fan que tu as croisé dans la rue ?

Partages-tu ta vie avec quelqu’un ? Si oui, comment réagit-il face à ta carrière ?

Comment es-tu sexuellement dans le privé ?

Les réponses en vidéo :

Tu as la possibilité de m’adresser tes questions, auxquelles je me ferai un plaisir de te répondre en vidéo. Adresse-les par mail à contact@adelinelafouine.com.

Dernier tournage de l'année

Je suis comme avant chaque rencontre ou tournage impatiente, nerveuse et excitée. C’est un mélange de sentiments bizarres. D’un côté, je sais plus ou moins ce qui va m’attendre, je connais les personnes qui seront sur le tournage et depuis le temps je connais aussi les pratiques, mais j’ai toujours cette peur en moi de ne pas être à la hauteur, de ne pas assurer, de ne pas être prête, de ne pas être assez belle, pas assez bonne. C’est plus fort que moi et c’est impossible de lutter contre ça. En même temps cela reste sûrement mon moteur et me donne cette énergie pour assurer toute une journée de tournage, surtout avec les pratiques hards que je fais. Mercredi matin, je me réveille aux aurores et je suis prête beaucoup trop en avance. Je n’arrête pas de tourner en rond toute la matinée.

Je ne sais pas non plus quelle tenue choisir et comme d’habitude je prends trop de choses avec moi. Dans l’incertitude j’aime bien avoir le choix. Sur place, le fait de me faire coiffer et maquiller pendant une bonne heure m’aide à me détendre un peu. La maquilleuse tchèque me crée à nouveau un look kitsch à la russe. Je dois avouer que je commence à m’y habituer, mais il est certain que ça ne conviendrait pas à un usage quotidien au Cap d’Agde 😉

Joaquim, le réalisateur, aime ma première proposition de tenue et je ferai donc la scène dans un corsage violet que j’ai depuis très longtemps, mais que je n’ai pas encore porté souvent. C’est marrant, car les tournages à Prague me font ressortir des tenues oubliées dans mon armoire à force de chercher des couleurs inédites pour les différentes scènes que je tourne.

On discute du scénario qui n’est pas compliqué. Le but est avant tout de s’amuser. Je commence à m’amuser avec des sextoys que j’ai amené. Ce sont d’ailleurs des cadeaux que j’ai reçu de la part d’internautes qui suivent mes aventures : Le double-gode que m’a offert Karl, le gode en forme de fist que j’ai reçu de @ConteEzio, ainsi qu’une quille que j’ai reçu de la part de Maître Patrick Le Sage. Ils sont tous magnifiques et surtout d’un bon diamètre. Je commence à me dilater mon cul avec ma main. Je me fiste moi-même, puis je m’élargis à l’aide de deux mains. Une fois bien ouverte, c’est Joaquim qui me sert d’assistant et qui m’introduit d’abord le gros double-gode. Il me met tellement de lubrifiant que celui-ci glisse sans problèmes dans mon cul. C’est bon et excitant de le sentir. Il me baise ensuite avec la quille. Celle-ci est plus large en diamètre et tient bien toute seule dans mon cul avec sa forme en poire. Joaquim me demande de la faire ressortir toute seule en poussant du cul. C’est marrant de le faire et je crois assez excitant à voir. Parfois j’aimerais avoir un miroir en face de moi pour contempler la vue, surtout par curiosité …

Le dernier jouet qui trouve son chemin dans mon cul est le sextoy en forme de fist. Joaquim me baise intensivement le cul avec celui-ci. Il remplace ensuite la main artificielle avec la sienne, qui est plus grosse. Oh là là, il me fait décoller grave, surtout quand il me baise avec les mains à tour de rôle. Il entre et sort avec le poing droit, ensuite avec le poing gauche, et ainsi de suite plusieurs fois. Comme je suis bien dilatée à cause des sextoys, ce n’est que du plaisir. Je décolle et je suis déjà toute essoufflée quand les deux autres complices nous rejoignent.

Je prends mon souffle pendant quelques minutes, avant que nous nous amusons à quatre. Les trois beaux blacks me font avaler leurs grosses queues jusqu’aux couilles et les gorges profondes qui suivent me font baver. Je me fais ensuite démonter le cul à tour de rôle. Je sens que je viens de prendre cher avec les godes et la main de Joaquim, mais j’adore me faire remplir le cul encore par les queues, et surtout me faire dilater un maximum quand ils s’apprêtent à me faire une triple anal. C’est dingue comme sentiment, un vrai délire, le sommet de l’excitation. Les doubles s’enchaînent avant et après la triple, mais que pour mon cul. Ma chatte ne prendra pas une seule queue de l’après-midi. C’est un scénario sur mesure pour moi. L’ambiance est formidable. Nous prenons tous notre pied. C’est à la fois hard, intense, mais aussi joyeux, un peu foufou et très amical. Je suis aux anges.

On pourrait croire que plus intense n’est pas possible, mais pourtant. Le moment le plus fort arrive vers la fin. J’ai parlé la dernière fois de la possibilité de remplacer le fist avec la main par un pied. Mes complices ont bien retenu ma remarque et ont tout prévu pour l’essayer aujourd’hui. Un des trois se dévoue et se met un préservatif sur le pied. La situation fait rire tout le monde, et moi je suis toute excitée mais aussi curieuse. Est-ce qu’il rentrera? Je ne l’ai fait qu’une ou deux fois dans ma vie et cela il y a longtemps. Mes craintes s’avèrent inutiles. Je suis couchée le cul vers le haut, la tête en bas, et le mec m’introduit son pied dans mon cul. Il entre bien, mais je sens que c’est un bon diamètre, plus épais que la main. Je l’encourage à y aller. C’est bon. Je n’ai pas envie que ça s’arrête. La seule chose qui me dérange c’est que j’ai tendance à glisser sur le sol, à cause de la quantité de lubrifiant qui s’est étalé un peu partout. Le mec, qui me fait plaisir avec son pied, le pose alors sur le sol afin que je puisse m’accroupir sur lui et le prendre dans mon cul pendant que je suce les deux autres acteurs. C’est trop bon, trop incroyable, et ça me fait quitter le sol. Et pas que moi. Les trois mecs me jouissent finalement tous les trois sur la langue.

Je ne croyais vraiment pas que ça serait possible d’augmenter encore l’intensité et la folie des tournages chez Joaquim, mais apparemment tout est possible. Cela promet pour les futurs tournages !

J’ai passé un superbe après-midi dans une ambiance de tonnerre. Joaquim nous invite avec les acteurs à dîner dans un restaurant grecque. Comme je ne tourne pas le lendemain, je profite pour me goinfrer un peu, avec du hummus comme entrée et une moussaka comme plat principal. Miam. MERCI à tous et vivement une prochaine rencontre.

Prague, de nouveau ou encore, et dernier tournage de l'année

Je croyais vraiment rester tranquille jusqu’en janvier, mais quand on m’a proposé la semaine dernière de venir à Prague pour un tournage ce jeudi, je n’ai pas pu refuser. J’adore trop ces délires praguois et c’était impossible de dire non. C’est une folie, car je suis fatiguée par 4 derniers mois très intensifs, mais j’ai repris l’avion lundi matin pour me rendre en République tchèque.

Je profite d’être en avance à Prague pour faire du tourisme, les derniers cadeaux de Noël, mes tests de dépistages obligatoires, visiter les superbes marchés de Noël, manger des Trdelniks et même … essayer des biscuits au cannabis. Je n’ai jamais consommé de drogue de ma vie, mais comme le cannabis est légalisé en Tchéquie et que l’on trouve des shops de cannabis à chaque coin de rue, je voulais faire cet essai. Le diable en moi m’a dit qu’il fallait au moins essayer les biscuits, afin de ne pas mourir bête. Ce n’était pas une bonne idée, puisque j’ai fini ma première soirée complètement malade après deux biscuits. J’ai jeté le reste du paquet et je jure que cela restera un premier et unique essai 😉

Jeudi j’ai donc rendez-vous pour le(s) tournage(s), et ensuite je rentre vendredi soir en France pour me reposer au Cap avant les fêtes de Noël, que je passerai bien évidemment en Suisse. Je reprendrai les tournages dès le 8 janvier 2020, mais ça c’est une autre histoire ! Quel programme, mais la vie est trop courte et on ne vit qu’une fois, autant le faire bien.

Je me réjouis de vous raconter prochainement mes aventures concernant le(s) tournage(s) de cette semaine. Á très bientôt et gros bisous du nooooord 😉

Brownsugar

J’ai enfin le temps de revoir un complice que j’apprécie particulièrement, Brownsugar, un super beau black trèèèès bien membré. Après un dimanche plutôt tranquille, je suis impatiente et très contente quand il arrive en fin d’après-midi chez moi. Dès qu’il se retrouve en face de moi avec son grand sourire, c’est comme si je l’avais vu la veille. On discute autour d’un verre, mais je n’ai pas envie d’attendre trop longtemps avant de m’approcher de lui.

Quand je l’embrasse et le touche, je sens immédiatement une érection sous son pantalon. Mmh, c’est très excitant, et encore plus de redécouvrir sa queue. Il est vraiment super bien membré, un fait que je me rappelle surtout quand je le suce et quand il me baise la bouche, en me forçant à des gorges profondes. Je bave. Je m’en étrangle presque, mais j’adore cette entrée en matière un peu sauvage. Je l’invite à me suivre à l’étage dans la chambre à coucher.

Dans la chambre à coucher, il continue à me faire gober sa grosse queue. J’ai vraiment de la peine et parfois l’impression qu’il me déboîte carrément la mâchoire avec son gros diamètre. C’est trop excitant, surtout quand il me demande de me coucher sur le dos pour me baiser la bouche pendant qu’il m’étrangle avec ses mains. J’ai l’impression d’être complètement à sa merci.

Il me demande de me mettre à quatre pattes. « Je crois qu’on laisse la chatte directement de côté », qu’il me propose. Je suis tout de suite d’accord, bien évidemment. La dernière fois il avait essayé de me baiser la chatte, mais c’était compliqué pour moi. Je préfère largement qu’il me baise le cul avec sa grosse queue.

Il y va. Sans pitié. Il me prend avec des coups forts et profonds. Je décolle immédiatement. Il me baise à quatre pattes que le cul, sur le côté, sur le dos. C’est trop bon de le sentir en moi.

Quand je m’apprête à le sucer encore, il me demande où se trouvent les toilettes. Les toilettes? Il doit faire pipi? Non, il a une autre idée dans la tête. Il me pousse dans les toilettes, d’abord sur le siège des toilettes, pour me baiser la bouche, et ensuite le cul, en pressant ma tête sur et dans la cuvette des toilettes. Oh là là, le coquin. Il s’est retenu de faire marcher la chasse d’eau, mais dans le feu de l’action je n’aurais rien eu contre.

La baise se poursuit sur le canapé. Il parait que la maison est vide, donc on s’en fout du bruit. Il me baise encore le cul, à quatre pattes, sur le dos. Je mouille, je suis complètement dilatée et humide par le cul. Il me doigte le cul et finit par me faire gicler par cette voie. Je squirte une grosse flaque sur le sol et le canapé. J’explose, je suis au plafond. Cela fait longtemps que l’on ne m’a plus fait ça. Je perds complètement mes moyens. Quand il finit par jouir dans ma bouche, je suis vidée, satisfaite, crevée et trop heureuse.

La soirée se termine autour d’un bon apéro au rhum, car mon invité est un amateur de rhum, et Vincent lui a promis une dégustation de ses rhums. Mais pas pour moi, car je préfère un bon verre de whisky.

Merci Brownsugar pour cette fin d’après-midi mémorable.

Trio sensuel

Vincent me propose aujourd’hui une rencontre libertine non filmée. Il a dû lire dans mes pensées car les trois dernières semaines intensives à Paris et à Prague pour des tournages m’ont (presque) procuré une overdose de caméras et lumières, et j’ai juste envie de me faire plaisir, sans prise de tête, sans caméra, sans scénario. L’idée que Vincent y participe également est la cerise sur le gâteau. En plus, le mec qui nous rend visite n’est pas sur Wyylde ni sur un aucun autre réseau connu. Il ignore absolument tout de mes vidéos et de mon blog. Pour lui, je ne suis qu’une libertine inconnue. Est-ce possible ? Il parait que oui. C’est très rare et ça me plait énormément. Vincent a juste répondu à une annonce sur un site de petites annonces en tous genres. Le mec proposait un massage pour femme, homme ou couple.

Je n’ai donc aucune photo pour illustrer cette rencontre. J’en profite donc pour publier une série de photos inédites, réalisées à Paris.

Le mec a donc publié une annonce pour proposer un massage. Ça sonne bien, même si je sais exactement que ce massage est juste un prétexte 😉 Je commence à connaître tous « les pièges à filles ». Je décide de mettre une petite robe sexy pour accueillir notre hôte, mais Vincent me demande de l’attendre nue sur le lit de la chambre à coucher, car il vient pour un massage « naturiste ». Je trouve cela un peu direct et pas très sexy, mais pourquoi pas ?

Apparemment notre invité trouve cet accueil très chouette. Il est très sympa, la cinquantaine, peut-être un peu plus, très courtois. Il se met à l’aise dès son arrivée dans la chambre et m’invite à me coucher sur le ventre. Il commence à me masser en débutant par les jambes. Je ferme les yeux et me laisse complètement aller. Mmmh, c’est bon, c’est sensuel. Quel coquin ! Ce massage est vraiment LE prétexte, car ses mains s’approchent très vite de mes fesses et de ma chatte. C’est excitant et j’écarte un peu plus les jambes. Cela semble être une invitation pour mon masseur qui laisse glisser ses doigts sur ma chatte, mon cul, et comme par hasard les doigts glissent de plus en plus dans mes orifices. Quand il remarque que j’aime bien sentir les doigts autour et dans mon anus, il reste un peu plus longtemps à cet endroit.

Vincent se trouve juste à côté de moi, également nu, entrain de nous observer. Quand j’ouvre les yeux, je remarque qu’il est très excité par le spectacle. Je laisse balader ma main vers lui pendant que le massage se poursuit. Je suis maintenant couchée sur le dos et je commence également à toucher mon invité, qui lui aussi est en érection. Les coquins ! Mais ce n’est pas encore mon tour de m’occuper d’eux car j’ai d’abord droit à un superbe cuni. Normalement ce n’est pas mon truc avec des invités. En général j’aime les rencontres qui bougent plus et je réserve la tendresse pour Vincent. Pourtant aujourd’hui l’ambiance s’y prête, et comme je partage ce moment avec Vincent, c’est tout naturellement que je me laisse aller sous les coups de langue de mon invité. J’oublie tout autour de moi et je finis par exploser intensivement à plusieurs reprises. Il sait y faire.

Il me faut quelques minutes pour reprendre mes esprits. Une fois la tête à nouveau claire, je commence par m’occuper des deux queues. Je suce à tour de rôle mon homme et mon invité avant que je ne me tourne à quatre pattes pour que le mec puisse me baiser la chatte. Mais ouf, il est super bien monté. J’ai vraiment de la peine à supporter son diamètre dans ma chatte. Je lui demande de me baiser le cul. Il ne se laisse pas prier deux fois. Mmh, là c’est bon. En plus j’ai les fesses pleines d’huiles. C’est sensuel, ça glisse, c’est chaud. Je suce en même temps Vincent qui se trouve devant moi, avant que les mecs ne changent de place. Je me fais baiser par les deux à tour de rôle. Quand je suis sur le dos, mon hôte essaie encore une fois de prendre ma chatte. Il remarque que c’est compliqué pour rentrer, mais il est décidé et me dit de me détendre. « Écartes les jambes, ne te crispes pas, laisses-toi faire », me dit-il. C’est excitant qu’il soit déterminé à ce point et ne se laisse pas chasser de ma chatte. Après les premiers mouvements douloureux je commence à me détendre, et après quelques coups de plus, je prends même mon pied. Je me caresse le clito, qui est encore très sensible par le cuni, et je me fais jouir ainsi moi-même à plusieurs reprises. Vincent que je suce en même temps est tellement excité qu’il me jouit sur la langue. Mon invité suit un peu plus tard et me jouit sur le ventre. C’était un moment magnifique, érotique, super sensuel.

En discutant avec notre hôte, j’ai la confirmation qu’il ignore absolument tout de ma personne. Je ne lui raconte rien non plus. Je préfère garder mon secret pour apprécier ce moment où je suis juste moi. Je dois dire que c’est très marrant et excitant comme situation. Ça m’a fait du bien au corps et à l’esprit. Notre invité parti, Vincent est encore tellement excité par cet après-midi, qu’il me saute encore une fois carrément dessus 😉 Quel après-midi !

Histoire de langues et cadeaux

Ces derniers temps je reçois souvent des messages de la part de personnes de langue allemande ou suisse-allemande, qui ne semblent pas savoir qu’ils peuvent aussi m’écrire en allemand. Pour ceux qui l’ignorent, ma langue maternelle est le suisse-allemand. Voilà un message adressé rien que pour eux, mais rassurez-vous mon blog continuera de n’exister qu’en français, ma langue de cœur.

Liebe Fans aus der deutsch sprechenden Schweiz oder Deutschland, dieser Blog-Eintrag ist extra für euch einmal auf Deutsch gehalten. Ich bin eigentlich viel gewandter in dieser Sprache. Der Grund, dass ich meinen Blog und meine Videos in Französisch halte, ist der, dass ich seit mehr als zwanzig Jahren mit meinem Mann Vincent zusammen bin und seine Muttersprache französisch ist. Zu Hause sprechen wir französisch, und wir haben unsere Partner für Treffen und Videos stets in der Romandie oder in Frankreich gesucht. Daraus hat sich ergeben, dass meine Abenteuer halt alle nach Frankreich ausgerichtet sind… Ihr dürft mir aber gerne auf Deutsch schreiben. Ich freue mich sehr, dass trotz Sprachbarriere so viele deutsch sprechende Leute meinen Blog besuchen und werde versuchen, künftig ab und zu mal was auf Deutsch zu publizieren. Vielleicht schaffe ich es ja sogar, die Website zweisprachig zu gestalten. Ein neues Design ist jedenfalls geplant 🙂

U hie no es letschts Wort a aui Schwyzer, merci für öii Tröii und für d’Mails woni o scho in Mundart ha übercho. Mängisch fäuts mer scho, o mou e chli Bärndütsch zghöre. Aber äbe, d’Franzose überchiemte äuä Schreichrämpf, weni mou es Video uf Bärndütsch würd dräie. Wobi, werum eigentlech nid?

Vous étiez très nombreux à me demander comment me faire plaisir. Après quelques hésitations j’ai créé pour la première fois de ma vie une wishlist. Donc si vous avez envie de me faire plaisir, vous pouvez le faire par ces sites.

Ma liste d’envies Espace libido

Ma liste d’envies Amazon

Pour vous remercier, je vous enverrai une vidéo personnalisée avec votre cadeau. N’oubliez donc pas de m’indiquer votre adresse mail.

J’ai déjà reçu un cadeau de quelqu’un qui se prénomme « Karl ». Malheureusement il ne m’a donné aucune adresse mail. Karl, wenn du dies liest, melde dich doch, damit ich dir danken kann!

Il y a à nouveau des internautes qui étaient créatifs. Voilà quelqu’un qui a déniché de vieilles photos de moi pour les transformer d’une manière originale:

… et voilà encore une création de @deermady. Merci beaucoup ma belle 🙂

Tes questions, mes réponses

Voilà quelques questions qui m’ont été posées ou suggérées sur mon blog :

Tu as des pratiques sexuelles extrêmes que peu d’actrices X réalisent. Te reste-t-il encore une limite à dépasser ? Un fantasme non assouvi ?

On te voit un peu plus tourner en compagnie de filles. Est-ce un choix de ta part parce que tu es bi ou imposé par les producteurs. Prends-tu du plaisir avec des filles?

Est-ce que tu prends systématiquement ton pied sur un tournage ? Un, voire plusieurs orgasmes ?

Quand tu as des délires Bukkake avec 50 mecs, uro et slallow. C’est juste pour la scène ou ça t’excite vraiment ?

Quel est ton rituel pour te préparer pour la sodomie ?

Aimes-tu les doubles pénétrations ? Et quelles sensations te procurent-elles ?

Es-tu toujours de bonne humeur et disponible dans ton quotidien comme le montre tes vidéos ?

Tu ne sembles pas avoir besoin de préliminaires ou peu. Est-ce le cas ?

Te souviens-tu de ta première relation sexuelle normale et anal ?

Les réponses en vidéo :

Tu as la possibilité de m’adresser tes questions, auxquelles je me ferai un plaisir de te répondre en vidéo. Adresse-les par mail à contact@adelinelafouine.com.