Tournage à Prague – jour 1, scène 1

Après avoir profité d’un jour et demi pour visiter Prague, c’est enfin le jour J pour le tournage. Je n’ai rendez-vous qu’à 12 heures. Comme d’habitude la matinée est réservée pour me préparer et comme d’habitude je suis impatiente, excitée et très nerveuse. Qu’est-ce qu’il va m’arriver ? Est-ce qu’il y aura une autre fille ou non ? Est-ce que ça sera les mêmes mecs que la dernière fois ?

Je suis très heureuse de revoir Joaquim et le reste de son équipe. Je connais déjà un des mecs présents. L’autre, un black parisien, m’est inconnu. Dès mon arrivée je passe entre les mains expertes d’une maquilleuse russe qui me maquille pour me rendre plus belle. Après une heure de relooking je choisis également ma tenue. Comme Joaquim aime les couleurs, je lui propose un ensemble rose en latex qui lui plaît beaucoup. Je me réjouis de porter cette tenue, car ça fait longtemps que je la possède, mais je n’ai pas souvent l’occasion de la porter, vu qu’elle est vraiment très particulière.

J’en sais maintenant un peu plus sur le scénario. Joaquim m’avait demandé à l’avance de prendre des godes avec moi qui me serviront pour une première partie. Outre ma batte de baseball, j’ai également amené mon gode XXL que je n’ai essayé qu’une seule fois jusqu’à présent (Lien vers l’article dans le blog). Aujourd’hui ça sera sa grande inauguration en public 😉

Après la séance de photos posées initiale, c’est parti. Je me dilate juste le cul avec mes doigts avant la scène, afin d’être prête. De tout de façon je commence la scène en jouant avec la batte de baseball, qui entre sans problèmes et sans préliminaires dans mon cul. Le manche métallique est frais et agréable à sentir et je m’excite en me baisant moi-même avec ce jouet original. Les mecs assistent de loin avant qu’un volontaire me baise le cul en m’enfonçant la batte bien profondément. Et si on essayait maintenant le gros frère de la batte ? Je me dilate encore un peu moi-même avec les mains et je m’assieds sur le gode XXL pour le faire entrer à mon rythme. J’avais oublié à quel point il est large, mais le gel le rend bien glissant, et centimètre par centimètre il disparait dans mon cul. Je bouge d’abord moi-même sur le gode XXL, en essayant de le prendre le plus profondément possible dans mon cul. Puis les mecs viennent m’aider et je me mets à quatre pattes sur le divan, afin qu’ils puissent me baiser le cul avec le gode. La scène vient de démarrer que je suis déjà sur une autre planète par l’intensité des sensations.

Et ce n’est que le début. Le spectacle avec les godes inspire les mecs à me fister. J’ai le cul tellement dilaté que la main de Joaquim, qui me fiste en premier, glisse tout seule en moi. Ses complices le suivent et je me fais fister par les trois mecs, à tour de rôle. Le jeu atteint son sommet quand ils me demandent de me mettre la tête sur le sol et le cul en l’air, les jambes bien écartées, pour me baiser à tour de rôle dans cette position avec le gode XXL et leur poing. C’est extrêmement intense. Quand je me relève, j’ai la tête qui tourne. Je suis déjà essoufflée, voire exténuée par ses explosions de plaisirs à la chaîne.

Après cette introduction infernale, c’est au tour des mecs de me baiser. Je vais enfin goûter à ces belles queues. Je me mets d’abord à genoux, au milieu des 3 mecs, pour les sucer. Ils me font des gorges très profondes jusqu’à ce que je bave. Un des trois me force à avaler sa queue jusqu’aux couilles et même avec les couilles. Je m’étouffe presque, mais cela m’excite. J’aime me faire malmener pendant les jeux sexuels et ça me fait tout oublier autour de moi. Je me fais prendre ensuite à tour de rôle et dans toutes les positions, uniquement dans le cul. Ma chatte est complètement mise de côté. Je prends tout par derrière, une queue à la fois, deux, et même trois queues. Ils y arrivent sans problème. C’est une position très sportive et ce n’est faisable qu’avec les grandes et longues queues de mes partenaires. C’est incroyablement excitant de me faire dilater le cul à ce point. Quand le troisième mec se retire, les deux queues restantes dans mon cul semblent presque banales comme diamètre. C’est vraiment un traitement à l’extrême.

Pour mon plus grand bonheur, la scène est quasiment jamais interrompue. Je me fais baiser non-stop, sans mise en scène ou changements de positions qui prennent du temps et coupent l’intensité. C’est comme une rencontre libertine torride, avec la seule différence que la scène est illuminée par 8 spots lumineux et qu’il y a un mec qui tourne autour de nous avec sa caméra. J’adore. Je prends mon pied et je ne compte pas mes jouissances.

À la fin de la scène les mecs jouissent tous dans mon cul. C’est une sacrée portion et je repousse le jus pour le faire couler. Je m’écroule en rigolant. Quelle scène explosive et surtout quelle superbe ambiance. Je me suis super bien amusée et je suis sûr que les mecs aussi.

Après une bonne douche, Joaquim me demande si j’ai encore de l’énergie pour une deuxième petite scène, seulement avec deux mecs ? Quelle question, bien sûr que oui …

2 thoughts on “Tournage à Prague – jour 1, scène 1

  1. Punaiiiise..🤣…moi je te le dit..tu es habitée!!!possédée par le démon du sexe!!!ma parole…ton hyperlasticité anale est époustouflante..j’ose meeeeeeeme pas imaginer le proposer à la miss🤣..certe on est nerveux au lit mais là!!!!monnnnn dieuuu..je.me.voit.me présenter avec une batte de baseball dans la chambre..elle va croire que je vais la battre et appelle la police..🤣🤣🤣🤣
    Sacré Adeline va..
    Regis et Andréa..bientot en partance pour les Philipines..nananèèreee…

Laisser un commentaire