Enfin du temps pour moi

J’ai enfin du temps chez moi au Cap d’Agde, car j’ai énormément à faire pour mes propres projets qui n’avancent pas si je suis toujours en route pour des tournages. La traduction allemande de mon livre a souffert de mes absences, et vous pouvez me croire si je vous dis que traduire un livre de 280 pages prend du temps. Si j’arrive à finir la traduction d’ici un mois, j’aurai écrit deux livres en deux langues différentes en moins d’une année. Je suis donc très heureuse et motivée de travailler dessus. D’ailleurs la sortie officielle de mon livre en français est prévue le 13 mai prochain. Il s’appelle « Fais-le bien et laisse dire ». Je suis déjà super nerveuse.

J’ai aussi pris le temps de soigner et d’améliorer l’apparence de mon site, surtout la page d’accueil, vous en pensez quoi ?

Comme vous pouvez le lire dans mon blog, je profite aussi d’être à la maison pour faire des rencontres libertines. J’ai eu un début de semaine très libertin et samedi prochain, j’ai encore prévu un gangbang avec mon amie libertine Amantelilli, très connue dans le milieu. Je suis sûr que ça sera un moment très très chaud. J’ai organisé le lieu et elle les coquins. J’aurai donc la surprise du casting et j’ai trop hâte de le découvrir.

Bien habillée pour affronter la tempête – c’est moins sexy mais plus pratique 😉

Pour m’aérer un peu la tête et faire une pause de l’écriture, il n’y a rien de mieux que les longues balades au bord de la mer. En ce moment, c’est la tempête sur le Cap d’Agde, mais j’adore voir la mer déchaînée et sentir le vent. Cela change du soleil. Franchement, ces promenades au Cap d’Agde m’ont manqué pendant mes « tournages » dans des grandes villes.

Je tiens à vous remercier de suivre mon blog et mes aventures. Vos retours et votre soutien sont très importants pour moi. Merci à vous tous.

J’ai encore été gâtée cette semaine. Je tiens à remercier Philippe pour ses cadeaux, qui seront portés respectivement utilisés avec une grande pensée pour lui.

Mardi coquin…

Inspirée par mon lundi coquin très réussi, je n’hésite pas à renouer l’expérience en faisant venir chez moi un nouveau coquin libertin le lendemain. Soyons fou. Aujourd’hui j’opte pour une tenue sexy avec un corsage-porte-jarretelles noire. Mon hôte semble apprécier les dessous, et aussi le fait que je l’invite à me rejoindre directement dans la chambre à coucher, comme je l’ai déjà fait la veille.

Quand il enlève son pantalon, je suis super étonnée. Il est plutôt petit physiquement, mais il a un atout d’une taille bluffante. Wow, quel objet. En plus il bande dès la première minute comme un taureau. Je suis impressionnée et surtout impatiente de sentir cette belle queue mais ça sera d’abord dans ma bouche pour commencer.

Mon invité se révèle comme un malin qui cache bien son jeu. En arrivant tout sage, un peu timide, il dévoile son envie de sexe intense dès la première minute et me prend la tête, me force à des gorges profondes, me biffle. Cela m’excite à fond. Là, je suis vraiment chaude et j’ai envie de sentir cette belle grosse queue ailleurs que dans ma gorge.

Il vise sans détour mon cul. Oh là là, ça commence tout de suite très fort. Il me prend avec des coups décidés et forts, il me démonte carrément pendant que je suis d’abord à quatre pattes et ensuite sur le dos.

Il se retire pour faire une pause et commence à me doigter la chatte. Qu’est-ce qu’il veut ? Me fister la chatte ? Mais quelle idée ! Je lui propose plutôt de me fister le cul. Je lui demande juste d’enlever sa bague et lui mets du lubrifiant sur la main. Il me dit que c’est son premier fist anal et je le guide un peu. Ne pas trop tourner la main, pas trop vite, juste des mouvements lents et réguliers. Ah oui, exactement comme ça. Mmmh, c’est bon, il me fait mouiller le cul et exploser tous mes sens par cette voie. J’ai juste eu un petit moment d’angoisse … qu’il perde ses bracelets dans mon cul, hihihi. Mais non, je rigole. Il les a tous gardé au poignet, je peux vous assurer 😉

Je me tourne ensuite pour le sucer. Il bande toujours, le fist l’a excité. C’est parti pour une deuxième tournée de baise. Debout à côté du lit, il me démonte à quatre pattes encore le cul. L’intensité monte, le plaisir augmente, et finalement il se branle sur mon visage pour me jouir sur la langue.

C’était une très belle rencontre, et je remercie mon invité pour sa spontanéité et son énergie. Je finis cette journée sur un nuage, comme toujours après un rendez-vous coquin réussi.

adelinelafouine.com vs. Onlyfans

Bonjour les ami(e)s,

Il y aura dorénavant de petits changements sur mon mode de publication sur mon site adelinelafouine.com.

Je publierai dorénavant mes nouvelles vidéos en version longue exclusivement sur mon compte Onlyfans (https://onlyfans.com/adelinelafouine), sur lequel vous trouverez également pleins d’autres surprises exclusives.

Pourquoi j’ai ouvert un compte Onlyfans ?

  • Onlyfans me permettra de publier des clips coquins qui sont trop longs et/ou trop osés pour Twitter ;
  • certaines vidéos en collaboration avec d’autres productions (p.ex. la dernière vidéo de Puzzyfun) ou avec d’autres actrices/acteurs ne peuvent pas être mises en ligne gratuitement, afin de ne pas concurrencer les autres productions ;
  • j’ai envie de partager encore plus de contenu avec vous, tout en valorisant et en protégeant mes vidéos et mon image.

Sur Onlyfans, vous trouverez :

  • plusieurs fois par semaine des photos et des clips « homemade » très coquins et exclusifs ;
  • un à deux films exclusifs par mois, réalisés par « Les films d’Adeline » ;
  • à court terme des sessions « chat » régulières.

L’abonnement mensuel « Onlyfans » est de 9.99 euros.

Est-ce que mon site www.adelinelafouine.com va changer ? Non, mon site ne change pas et reste gratuit. Vous y trouvez en libre accès :

  • mon blog, mis à jour plusieurs fois par semaine, où je raconte mon quotidien et mes aventures coquines, le tout illustré par pleins de photos ;
  • les photos de mes soirées ;
  • de nouvelles vidéos ;
  • les bandes-annonces de mes nouvelles vidéos, publiées en version intégrale sur mon compte Onlyfans ;
  • mes vidéos « Archives ».

Je vous proposerai également dès mars 2020 des webcams privées, via Skype, permettant un tête-à-tête très intime, où vous pourrez me lancer des défis, me faire jouir ou tout simplement discuter avec moi. Je vous tiendrai prochainement au courant de la marche à suivre.

Rencontre libertine en deux parties

Cette semaine commence bien. Je suis très heureuse d’être à la maison et d’avoir enfin du temps pour faire des rencontres libertines. Je n’attends pas longtemps pour en profiter et inviter un libertin. Je ne suis rentrée de mon séjour en Allemagne et à Paris que jeudi dernier, et ce lundi j’ai rendez-vous à 10h30 avec un libertin en passant par wyylde. Il arrive pile-poile à l’heure.

J’ai décidé de ne pas faire compliqué et de l’attendre directement dans ma chambre à coucher. Est-ce que je lui fais peut-être une impression d’être trop impatiente, pas assez subtile ? Apparemment cela ne le choque pas du tout, au contraire. Il est enchanté et moi aussi. Il est grand, beau et très sympa. Le courant passe tout de suite.

Nous nous embrassons et nous déshabillons. La température monte très vite. Je lui demande de se coucher sur le lit et me frotte contre lui, tout en l’embrassant. J’adore quand il me masse les fesses, les malaxe avec ses mains. Je sens sa queue durcir dans son pantalon. Hmmm, il bande super bien le coquin ! Il faut enlever son pantalon, car il y a décidément du tissu en trop. Je continue à me frotter contre son sexe, avant de descendre gentiment pour le sucer langoureusement. Je le prends bien profondément dans ma bouche et je laisse tourner ma langue tout autour en laissant couler ma bave dessus. « J’ai envie de te sentir et te baiser », me dit-il. Il doit lire dans mes pensées, car moi non plus je n’ai plus envie d’attendre plus longtemps.

Á quatre pattes, il me baise d’abord la chatte. Il a la bonne taille pour celle-ci, j’adore. Il me claque un peu les fesses pendant qu’il me baise et me tient bien par les hanches. J’aime ses mains décidés.

Je lui demande à nouveau de s’allonger pour le monter à mon rythme, mais cette fois-ci dans mon cul. Mmmh, c’est bon de le sentir. Il me fait mouiller avec des mouvements forts et profonds, surtout qu’il presse à nouveau fortement mes fesses. Cela m’excite et lui aussi. Il est tellement excité qu’il ne tient pas longtemps avant de vouloir éjaculer. Je me mets en position pour tout accueillir. Miam, c’est une sacrée portion chaude et salée de plaisir.

Nous allons prendre une douche ensemble, nous rhabillons et allons boire un verre de jus d’orange. Je rappelle que nous sommes lundi matin et que c’est un peu tôt pour l’apéro 😉

Pendant la discussion, mon hôte reprend vite des forces. Peut-être le jus d’orange ? 😉 Je ne m’attendais pas du tout à ce qu’il me propose encore une seconde partie de sexe. Bien sûr que je suis partante, et comment. Nous sommes à la cuisine, je lui baisse son pantalon pour le sucer à nouveau. Il bande bien dur. Il a vraiment vite récupéré. J’adore. Je le prends dans ma bouche, langoureusement et jusqu’à ce que la bave coule à nouveau.

Je me remets sur les pieds et lui offre mes fesses en écartant bien mes jambes. Là, il me défonce le cul, que le cul, avec des coups bien forts et rapides. C’est une vraie machine. J’adore. Il me fait grimper carrément au plafond. Il fait monter la température et à un moment donné, il me demande de me tourner, afin de m’offrir sa deuxième éjaculation de la matinée. Quel petit-déjeuner salé et gourmand 😉

Je dois avouer qu’il y a des façons pires de commencer la semaine …

Tes questions, mes réponses : Conseils pour la sodomie

Voilà quelques questions qui m’ont été posées ou suggérées sur mon blog :

Pour la sodomie, comment pratiques-tu au niveau hygiène ?

Ma copine est très tentée par la double anale. Comment fais-tu pour élargir ton anus sans te blesser ?

Les réponses en vidéo:

Tu as la possibilité de m’adresser tes questions, auxquelles je me ferai un plaisir de te répondre en vidéo. Adresse-les par mail à contact@adelinelafouine.com.

Tes questions, mes réponses

Voilà quelques questions qui m’ont été posées ou suggérées sur mon blog :

Tu as fait récemment un bukkake. Est-ce que l’odeur des queues ne te dérange pas ? Arrives-tu à avaler tout le sperme sans problème ?

Tu fais aussi des scènes d’uro. J’hallucine quand je te vois prendre tout en bouche. Quel goût ça a ? Tu n’as jamais été malade après ?

Tu fais beaucoup de scènes BDSM. Est-ce que tu as des limites ? Y a-t-il un code quand ça va trop loin ?

Les réponses en vidéo:

Tu as la possibilité de m’adresser tes questions, auxquelles je me ferai un plaisir de te répondre en vidéo. Adresse-les par mail à contact@adelinelafouine.com.

Retour au Cap plus tôt que prévu

Jeudi vers 15 heures, après un gangbang torride chez « Derrière le rideau » (anciennement « Gangbangshards ») que je vous raconterai prochainement en mots et images, je suis rentrée directement au Cap d’Agde. À la base, j’avais prévu de rester jusqu’à dimanche soir à Paris avec encore trois événements : une libre-antenne sur la radio libertine LSF, une soirée bdsm chez Maître Patrick Le Sage et le tournage d’un clip de rap.

J’ai finalement dû annuler la dernière partie de mon séjour parisien car Vincent doit faire un contrôle médical et a réussi à obtenir un rendez-vous chez un médecin samedi matin. Ce n’était pas facile à trouver un médecin qui nous accepte rapidement en tant qu’immigrés tout frais 😉 Il n’était donc pas question de louper ce rendez-vous.

Même si j’aurais préféré rester à Paris, je dois dire que ça fait aussi du bien d’être à la maison après 6 derniers mois très intenses. MERCI INFINIMENT à tous de suivre mes aventures aussi nombreuses, nombreux quotidiennement.

Gangbang hard libertin

Après les tournages du week-end dernier et de la veille, je suis très heureuse de me préparer pour un gangbang purement libertin, organisé par Z., le Maestro des organisations de gangbangs sur mesure à Paris. Vincent prendra évidemment des photos et quelques vidéos, mais le but principal est de s’amuser et de rencontrer également des followers dans un superbe cadre sécurisé. Plus l’heure de départ de l’hôtel approche, plus la nervosité augmente. C’est dingue. Je suis presque plus nerveuse qu’avant un tournage. Je ne vais jamais arrêter d’avoir cette angoisse de ne pas assurer, de ne pas être à la hauteur, de ne pas correspondre aux attentes.

Ma tenue du jour…

Comme c’est un jour de grève générale à Paris, je calcule assez de temps pour me déplacer dans Paris en comptant quelques bouchons. Mais à l’encontre de mes prévisions, il n’y a pas de bouchons sur la route et j’arrive une heure trop tôt sur les lieux. Finalement cela tombe très bien car je fais connaissance avec une femme qui a un gangbang en petit comité juste avant le mien. Elle est venue seule mais son gangbang est filmé et son mari recevra des images de son gangbang en direct. Il parait que son mari me connait et suit mes aventures, et l’idée de lui faire une double surprise naît très vite. Est-ce que je serais partante de partager le final de son gangbang/bukkake avec elle pour son mari ? Bien sûr que oui.

Nous buvons une coupe de champagne ensemble pendant que les mecs arrivent. Ils arrivent nombreux, très nombreux. Il y en a combien ? 20, 30, 40 ? Je ne pourrais pas le dire.

Dans ma tête, je m’attends sincèrement au déroulement suivant: D’abord c’est le tour de ma très belle « collègue de gang-bang du jour », avant que je rejoigne les participants à mon tour. Je suis donc très étonnée quand Z. vient me chercher pendant que l’autre fille reste à l’apéro. Il me prend par les cheveux pour me trainer dans les escaliers et tirer en direction des mecs. Qu’est-ce qu’il se passe ? Je devrais encore faire pipi, je ne suis pas entièrement prête, me traverse l’esprit, mais aucun mot ne sort de ma bouche. Peut-être que Z. me fait juste une blague ?

« Voilà votre salope, votre chienne, elle est à votre disposition », annonce Z. aux mecs qui m’attendent. C’est une vraie meute. Ils ne se laissent pas dire et plusieurs me crachent déjà sur le visage. Z. me fait remonter les escaliers. « Je ne reste donc pas en bas? », je lui demande. Je ne sais plus quoi penser. C’est donc vraiment d’abord le tour de l’autre fille, et pas encore le mien ? Mais non, Z. voulait juste montrer mon visage souillé de salive à Vincent, avant qu’il me repousse devant le groupe de mecs. Je comprends que c’est parti pour de vrai. Z. a encore une idée dans la tête, il veut me présenter sa nouvelle création, une vitrine comme on les trouve à Amsterdam. Il explique aux mecs vouloir me frustrer encore un peu en me faisant m’exhiber derrière la vitrine, mais je ne reste pas longtemps à ne rien faire et j’invite les mecs à me rejoindre. Pendant que Z. va chercher Vincent, je me retrouve entourée de queues que je commence à sucer. Les mecs se montrent dominants et déterminés, en me forçant à des gorges profondes dès la première seconde. Cela m’excite énormément.

En manque de place dans cette petite pièce, nous sortons tous de la vitrine pour nous installer sur un des deux grands lits. Le gangbang est parti. Je suis entourée de corps, de queues, de mains. Je me fais baiser bien fortement et directement dans le cul, et que dans le cul. Personne ne se perd dans ma chatte. Pendant tout le temps je suce également les queues qui se trouvent devant moi. C’est un sacré délire, j’oublie tout autour de moi.

Tout à coup, Z. vient me chercher car c’est la fin du gangbang en petit comité de l’autre fille, qui avait lieu dans une autre pièce du sous-sol. Le moment pour faire la surprise à son mari est arrivé. Je me mets à genoux à côté d’elle et je souhaite devant le portable qui filme un joyeux anniversaire à son mari. L’idée est que je me fasse asperger de sperme avec elle, mais les hommes ne sont pas prêts à jouir. Ils veulent certainement se réserver encore un peu pour continuer de jouer avec moi. Tant mieux pour moi … Je retrouve à nouveau le grand lit pour la suite du gangbang, et comme j’ai eu un énorme bukkake la veille, j’ai envie de me faire baiser, défoncer, et pas seulement de sucer.

Mes partenaires, maintenant encore plus nombreux, car ceux qui se sont occupés de la belle blonde me rejoignent également et ne se laissent pas prier. Je ne sais pas combien de temps je me retrouve à quatre pattes ou sur le ventre, en train de me faire démonter, de sucer, de me faire jouir dans la bouche, sur les seins ou le visage. Les mecs sont absolument incroyables et se comportent comme j’adore. Ils me traitent de salope, de chienne, me giflent, me biflent, me crachent dessus. Ils m’excitent gravement.

Je finis couverte de sperme de la tête aux pieds. Je colle, je suis crevée, j’ai mal partout, mais qu’est-ce que je suis heureuse. Cela faisait longtemps que je n’ai plus vécu un gang-bang si intense et si dingue. Cela fait vraiment du bien.

Après une bonne douche réparatrice, quelques selfies avec les participants, Z. a organisé quelque chose à manger, quelle agréable surprise. C’est superbe de papoter tranquillement autour d’un bon repas avant que je reprenne la route en direction du sud.

Merci à tous les participants, merci à Z. pour sa formidable organisation, merci à l’autre fille pour sa gentillesse – c’était très sympa de faire ta connaissance, d’échanger quelques mots et partager un moment vraiment génial. J’espère que ton mari a apprécié sa surprise et sinon on la refera en plus petit comité 😉

Tournage Bukkake

C’est le grand jour pour un tournage spécial. Z., organisateur de gangbang, bukkake, public-disgrâce et soirées libertines entre adultes consentants à Paris, m’a contacté pour la réalisation de son idée d’un film porno de bukkake, selon un nouveau concept. Je suis tout de suite partante, même si je préfèrerais qu’il y ait également une partie gangbang (ce que j’aurai le lendemain – voir mon blog -). Z. reste clair. Il souhaite filmer un bukkake pur, sans gangbang, sans pénétrations. Je dois juste m’occuper des queues avec mes mains et ma bouche, avant de me faire arroser de sperme.

J’ai rendez-vous avec le réalisateur/cadreur dans ma chambre d’hôtel pour faire quelques prises pour l’introduction du film. Le cadre boutique-hôtel de l’hôtel permet de superbes images dans la chambre, ainsi que dans les couloirs.

Je suis plutôt calme par rapport à mes habitudes, certainement parce qu’il n’y a pas de partie gangbang. Par précaution, je me suis quand même préparée de la tête aux pieds, on ne sait jamais.

Arrivés à la Factory, le cadreur prépare les lumières au sous-sol pour un interview. Je me change puis m’installe sur le divan sur lequel aura lieu l’interview et le bukkake. Pendant le réglage des lumières, les participants pour le tournage arrivent à l’étage en dessus. Z. vient me chercher pour leur dire bonjour. Ils ne sont pas au courant de l’identité de l’actrice. Oh là là, quel casting. Ils sont très nombreux et tous très beaux. Une pensée me traverse l’esprit. S’ils n’étaient pas au courant qu’il s’agissait de moi comme actrice pour le bukkake, ils sont peut-être déçus ? Ils s’attendaient peut-être à quelqu’un d’autre, plus connue, plus célèbre, plus belle ? Ah mes doutes, comme avant chaque tournage, chaque rencontre …

Je n’ai pas le temps d’y réfléchir très longtemps. Il faut rejoindre le cadreur pour l’interview. Il tient à faire – comme déjà pour l’introduction – à une version allemande. Hihihi, il parait qu’il adore la langue et que c’est juste pour son petit plaisir à lui 😉

Les hommes qui participeront au bukkake descendent et assistent à la fin de l’interview, puis le cadreur explique son idée qu’un des mecs vient me rejoindre au cours de l’interview pour me prendre la tête, se faire sucer et me jouir dans la bouche. Une introduction qui marquera le départ du bukkake. Un beau black se propose volontaire pour ce rôle. C’est très excitant. Il me force à des gorges profondes, me fait baver, avant de jouir sur mon visage. J’en ai déjà partout sur le visage car il avait une sacrée portion de sperme.

C’est le déclenchement d’une session de pipes à la chaine. Les mecs m’entourent et je ne vois que des queues. Je suis sur les genoux et je branle pendant que je suce. Les premières giclées ne se laissent pas attendre. Les mecs sont nombreux, vraiment très nombreux. Je n’arrête pas de sucer, de lécher, de branler, de prendre tout le sperme qui arrivent en grande quantité. Je n’ai aucune idée de combien de temps je suis déjà en train de m’occuper de tout le monde. La plupart des hommes viennent deux fois. À chaque fois que j’arrive à jeter un coup d’œil autour de moi, le cercle de corps autour de moi ne diminue pas. Je coule. J’ai du sperme partout. Les jambes commencent à me faire souffrir par la position pliée. J’avale des litres de sperme, mais j’en ai aussi dans les cheveux, sur les seins, le ventre, les cuisses. Le liquide coule de mon visage sur le bas du corps. J’en ai aussi dans les yeux, qui brûlent de plus en plus.

Enfin les hommes commencent à se disperser gentiment. Je sens que la fin du bukkake arrive. Je suis fatiguée et presque heureuse quand les deux dernières mecs s’apprêtent à me jouir dessus et me remplir la bouche. Malgré la fatigue, c’était génial comme expérience.

Merci aux participants d’avoir joué le jeu, merci à Z. pour m’avoir fait confiance. J’espère que la vidéo sera à la hauteur de tes attentes.

Vous découvrirez la vidéo de cet après-midi bien arrosé prochainement. Je vous communiquerai où la trouver. En attendant Z. m’a permis de publier quelques images de ces moments.