Balade en mer, Vincent et une soir√©e tr√®s intime

C’est dingue comme cette semaine a pass√© vite. Au d√©but, je me suis tra√ģn√©e un peu √† cause de mon rhume. Je suis rentr√©e de Paris ext√©nu√©e et quand je suis fatigu√©e, je tombe vite malade. Mercredi m√™me si je n’√©tais pas encore en top forme, nous avons pass√© la journ√©e sur le bateau. C’√©tait un superbe tour. On est parti du Cap d’Agde en direction de Marseillan, puis on a pris le canal qui m√®ne √† l’√©tang de Thau. Le passage est tr√®s √©troit sous la ligne de chemin de fer, mais une fois que tu arrives sur l’√©tang, c’est magnifique. Sur l’√©tant de Thau, tu navigues √† c√īt√© des impressionnants parcs √† hu√ģtres. De l√† on est partis en direction de S√®te pour naviguer sur les canaux dans la ville. Cela ressemble √† une petite Venise, avant de retourner en droite ligne au Cap d’Agde. Une belle balade de 3 heures.

Le soir nous avions des invit√©s, deux couples non-libertins, mais qui connaissent mon histoire et avec qui on peut discuter de tout. C’√©tait une belle soir√©e. J’aime recevoir et cuisiner, m√™me si je ne suis pas la meilleure cuisini√®re du monde, mais je le fais avec mon coeur. Je cuisine √©galement toujours beaucoup trop, par peur de ne pas avoir assez. Chez moi, personne ne devra mourir de faim ni de soif, d’ailleurs ūüėČ

Vincent m’a permis de publier une photo de lui, pour la premi√®re fois depuis que nous sommes un couple libertin. C’est vraiment du jamais-vu. M√™me sur notre profil Wyylde/Net√©changisme tu ne trouveras jamais une image de lui. Souvent les gens le surnomme « l’homme de l’ombre ». Alors tatataaaa, voil√† tu peux enfin te faire une id√©e de l’homme qui partage ma vie depuis 22 ans.

Jeudi soir, nous invitons un autre couple que nous connaissons par des amis communs et par des sorties dans le camp natu. La fille me plait √©norm√©ment et je la drague √† chaque fois que je la vois. Ce soir, je ne sais absolument pas comment √ßa finira. On mange, on boit, on discute, on rigole. La soir√©e est d√©j√† bien avanc√©e quand je ne tiens plus sur ma chaise. J’ai envie de bouger et sur un coup de t√™te je me dirige vers elle pour l’embrasser. Je remarque tout de suite qu’elle est tr√®s r√©ceptive et qu’elle a envie de la m√™me chose. Je m’en doutais. Nous n’avons jamais discut√© de nos envies et de ses exp√©riences libertines, mais je suis s√Ľre qu’elle est aussi attir√©e par moi, ce qui se confirme ce soir. Je la prends par la main pour me diriger sur le divan, o√Ļ je m’occupe d’elle. Je l’embrasse et la caresse partout. Je lui demande de se tourner et de me montrer ses fesses. Elle est super r√©ceptive. Pour t√Ęter son envie, je lui donne une petite claque sur les fesses en lui demandant si elle aime √ßa. Oui qu’elle aime √ßa et me donne son feu vert. Mmmh, je m’occupe longuement de ses fesses avec mes mains, en lui donnant des claques, et j’intervertis les fess√©es avec des caresses. Ses fesses rougissent et chauffent. Je lui passe un gla√ßon sur ses fesses pour lui calmer la peau, mais elle rigole qu’elle supporterait encore plus. Je m’arr√™te quand m√™me l√† et je la retourne contre moi pour lui l√©cher sa chatte. En m√™me temps je lui introduis un doigt, puis deux doigts pour la stimuler encore plus pendant que je joue avec ma langue sur son clitoris. Elle mouille et son excitation se transmet sur moi. Je remonte ma robe, et toute nue nous nous frottons l’une contre l’autre jusqu’√† ce que nous prenions les deux notre pied. C’est tr√®s sensuel.

Satisfaites et essouffl√©es nous rejoignons nos maris, qui ont observ√© le spectacle depuis la table √† manger. Ils ne voulaient pas nous d√©ranger. Je comprends rapidement la discr√©tion des 2 hommes, quand le couple avoue qu’ils n’ont encore jamais eu de rencontre libertine avant nous, et je suis la premi√®re relation f√©minine de la femme. Je me suis toujours imagin√©e qu’ils sont des libertins plus ou moins actifs, vu qu’ils sortent souvent au camp natu. On en rigole, et en discutant nous nous allumons √† nouveau. Finalement, je continue le jeu avec le jeune couple sur le divan. On s’amuse √† trois. Ils s’embrassent, se baisent, pendant que je la l√®che elle et le suce. Il finit par jouir sur ma langue. C’est trop bon. Je pense qu’ils ont fait une belle d√©couverte et moi je suis tr√®s heureuse d’avoir pass√© un superbe moment √©rotique avec eux. Vincent s’est content√© de se rincer l’Ňďil, car il ne voulait pas bousculer nos invit√©s d√©butants.

La soirée est tellement riche en émotions intenses que nous ne voyons pas passer le temps. Le couple nous quitte à 5 heures du matin.

La soir√©e s’est d√©roul√©e en toute discr√©tion et nous n’avons bien s√Ľr pas pris de photos de la soir√©e, mais me voil√† avant leur arriv√©e. Je me suis prise en photo pour poster la photo sur twitter ou instagram, mais j’y avais renonc√© en jugeant les photos pas assez int√©ressantes.

En se couchant √† une heure pareille, je loupe compl√®tement le vendredi. Je me r√©veille le matin, mais juste pour me retourner et rester au lit jusqu’√† 15 heures. Cela ne m’est jamais arriv√©e dans ma vie.

J’ai failli oublier de publier des photos travaill√©es par des followers de mon compte instagram. Merci beaucoup √† eux. Voil√† celles de @emery_saintenoy:

ainsi qu’une oeuvre de @stayfocusedvideos3 que j’aime beaucoup:

Paris commence bien…

Toute la nuit il y a eu une √©norme temp√™te sur le Cap d’Agde et ses environs. La peur que les trains ne circulent pas √† cause des intemp√©ries ou des inondations me traverse l’esprit en partant de la maison, mais j’ai de la chance car j’ai pris par hasard des billets pour le TGV de 6h45 au lieu de celui de 8h45. Mon train arrive et part √† l’heure. Ouf ! Par contre, tous les autres TGV dans la matin√©e seront en retard ou ne partiront m√™me jamais √† cause de la temp√™te qui a redoubl√© d’intensit√©. M√™me si j’ai une √©norme pens√©e pour tous les capagathois touch√©s par les intemp√©ries, de mon c√īt√© ma vir√©e parisienne d√©bute sous une bonne √©toile. Je suis de bonne humeur et je fais m√™me des photos sexy en cachette. Pssst, ne le dites √† personne ūüėČ

Arriv√©e √† Paris, je d√©pose ma valise √† l’h√ītel avant de partir me promener et d’aller manger un tartare et une glace libanaise (c’est une superbe d√©couverte).

Vers 15h30, je rentre √† l’h√ītel dans le quartier de l’op√©ra garnier pour prendre ma chambre. Il me faut une bonne douche pour me d√©crasser du voyage et une petite sieste r√©paratrice. Le r√©veil a quand m√™me sonn√© √† 5 heures ce matin. La sieste ne reste pas sage. Je suis tr√®s chaude et j’ai envie d’un bon cunni et bien plus de la part de Vincent. Il n’est pas contre heureusement pour moi. Je jouis deux fois par sa langue, sa queue et ses doigts. Mmmh, j’adore.

Inspir√©e par ce moment √©rotique, je continue de jouer avec mes deux godes que j’ai pris avec, et Vincent n’en perd pas une miette avec sa cam√©ra.

Il est presque 19 heures quand nous nous rhabillons pour aller faire un tour dans le quartier de Pigalle. Dans une boutique √©rotique, je trouve un sextoy √©noooorme, un gode XXXXL. Wow. Quel jouet. Je tombe imm√©diatement amoureuse de ce gode. J’h√©site, je tourne autour, je dis vouloir encore r√©fl√©chir car il est un peu cher. Mais finalement je craque. On ne trouve pas tous les jours un gadget pareil. Cela sera mon challenge anal des prochains jours. J’ai trop h√Ęte d’essayer s’il rentre ou non. Vous en pensez quoi ?

Je n’ai pas fait de tour dans un sauna coquin ou dans un cin√©ma porno, car demain j’ai un tournage et je veux √™tre en pleine forme, mais c’est une autre histoire et je vous raconterai √ßa prochainement.

L’automne arrive gentiment… Paris aussi ;-)

Hier dimanche c’√©tait la temp√™te au Cap d’Agde, mais √ßa ne me d√©range pas du tout au contraire. J’adore entendre la temp√™te pendant la nuit. Le vent, la mer, les claquements m√©talliques des mas des bateaux pendant que je suis sous ma couette. C’est fantastique. Dimanche je ne me l√®ve pas trop tard pour travailler quelques heures sur l’ordinateur, toujours sur ma traduction en allemand. Vers midi la pluie cesse et nous d√©cidons avec Vincent d’aller marcher au bord de la mer. De me promener avec le vent dans les cheveux et de voir la mer d√©cha√ģn√©e est un sentiment magnifique. Cela change des jours ensoleill√©s mais la saison est aussi belle. Beaucoup de gens pensent que le Cap doit √™tre ennuyeux en hiver, mais il n’y a pas que la f√™te dans la vie. La saison d’√©t√©, c’est clair que le Cap vit, que c’est la f√™te mais les autres saisons le Cap est convivial et surtout la r√©gion est magnifique √† visiter, et les ap√©ros entre amis sont aussi nombreux en hiver qu’en √©t√© ūüėČ

En rentrant, nous nous arr√™tons spontan√©ment au restaurant « l’Arlequin ». C’est un restaurant qui se fait souvent critiquer par les locaux pour son aspect un peu trop touristique, mais moi je l’aime bien. Ouvert √† l’ann√©e, sa terrasse ensoleill√©e et directement au port offre une vue sur les bateaux mais aussi sur les gens qui se prom√®nent sur les quais, ce qui est tr√®s amusant. C’est un vrai passe-temps d’observer les gens ūüėČ Dans ce bistrot, j’aime les salades mais aussi les coupes de glaces gargantuesques. Ce n’est pas bien pour ma ligne, mais comme dirait Vincent, de quelle ligne on parle ? Je t’ai d√©j√† dit que je suis gourmande dans tous les domaines ?

J’ai √† nouveau re√ßu des oeuvres d’art de deux de mes followers. Franchement, il y a des artistes entre vous. Je suis √©pat√©e et je vous remercie infiniment pour votre travail. Il faudrait que j’ouvre bient√īt une page destin√©e √† vos contributions.

Voil√† ce que m’a fait Chris, @moments_bychris sur Instagram:

Et voilà les trois jolies transformations de Madeleine, @deermady sur Instagram:

Je vous souhaite une superbe semaine. Pour ma part je me rends √† nouveau d√®s mercredi pour quelques jours √† Paris. Je vais enfin signer mon contrat pour l’√©dition de mon livre avec une grande maison d’√©ditions. J’ai opt√© finalement, suite aux pr√©cieux conseils d’un ami, de le confier √† un √©diteur au lieu de passer par l’auto√©dition. Il sortira s√Ľrement en janvier 2020, mais je vous tiendrai au courant. J’ai √©galement rendez-vous pour un tournage. Je suis d√©j√† hyper nerveuse … mais je vais √©galement me faire plaisir culinairement et culturellement. √Ä suivre ūüėČ

Paris et Prague

Me revoil√† avec quelques news. Il faut me pardonner mon absence car je suis gripp√©e et je dois me remettre √† la vitesse grand V, car mercredi je repars √† Paris o√Ļ j’ai un sacr√© programme.

Jeudi, je vais tourner deux ou trois sc√®nes pour une bo√ģte de production X. Je n’envisage pas de faire une carri√®re tardive d’actrice porno, mais le r√©alisateur est une personne que je connais de mes premi√®res tournages et que j’appr√©cie beaucoup. Quand nous nous sommes retrouv√©s r√©cemment sur les r√©seaux sociaux, j’ai voulu profiter de ma nouvelle libert√© pour tourner pour lui. Je me r√©jouis de faire une exp√©rience in√©dite d’un tournage professionnel avec maquillage et coiffeur. Il me semble que √ßa sera plut√īt classe que hard. Je suis d√©j√† nerveuse et j’ai peur d’attraper des boutons, des kilos ou je ne sais pas quoi jusqu’√† jeudi. En tout cas je suis tr√®s curieuse de d√©couvrir √ßa.

Jeudi soir apr√®s les tournages, je vais me rendre chez mon ami, Ma√ģtre Patrick Le Sage, pour une s√©ance BDSM dans sa c√©l√®bre cave, un lieu magique au milieu de Paris. Je me r√©jouis de le revoir pour une soir√©e qui m’offrira certainement pleins de frissons.

Vendredi je me rends √† Lille pour rencontrer le responsable d’une maison fran√ßaise d’auto-√©dition de livres. Mon manuscrit est termin√© et n’attend qu’√† √™tre publi√©. Je dois juste encore discuter des derniers d√©tails avant que le livre ne sorte. Je suis super heureuse car l’√©criture et la relecture du livre fut un long projet, qui voit enfin bient√īt le jour.

Je rentre ensuite le jour m√™me sur Paris car vendredi soir je vais voir une pi√®ce th√©√Ętre. Je me r√©jouis car j’adore aller au th√©√Ętre. Samedi je suis invit√©e aupr√®s de la radio libertine LSF pour son apr√®s-midi de libre antenne. J’aurai l’occasion de r√©pondre aux questions des auditeurs, et m√™me de faire un petit show √©rotique en direct. Moi qui ne suis pas du tout habitu√©e √† faire des shows je devrai improviser, mais le but c’est de m’amuser et je suis s√Ľre que √ßa sera le cas. N’h√©site pas √† te connecter si tu le peux. C’est par ici:

https://www.lsfradio.com

Dimanche matin je dois me lever tr√®s t√īt pour prendre l’avion de Paris pour Prague. Et oui, Prague. Peut-√™tre as-tu d√©j√† une petite id√©e de ce que je pourrais aller faire l√†-bas, √† part du tourisme ? En tout cas tu le sauras tr√®s bient√īt. √Ä suivre ūüėČ

Voil√† mes souvenirs de mon dernier apr√®s-midi √† la plage. Il fallait profiter,car l’automne ne tardera pas non plus √† envahir √©galement le sud, et en plus c’est l√† que j’ai attrap√© cette satan√©e grippe …

Finalement j’aimerais partager ces 2 dessins de moi qu’a r√©alis√© un internaute: @eroticpainter_ sur Instagram. Merci √† lui.

Semaine tranquille

Coucou les loulous, j’esp√®re que vous allez bien. Au Cap d’Agde, c’est la temp√™te aujourd’hui mais franchement j’adore. Cela change du beau temps, et j’aime bien un peu de pluie et de vent de temps en temps, d’autant plus que √ßa me rappelle la Suisse. Ce que j’adore surtout c’est d’entendre la temp√™te pendant la nuit, quand je suis emmitoufl√©e dans mon duvet. Cela fait aussi du bien de ne pas avoir l’impression de devoir courir √† l’ext√©rieur pour profiter du soleil et de pouvoir rester tranquillement √† la maison, sans mauvaise conscience.

Hier, j’avais un rendez-vous coquin, et … le mec m’a pos√© un lapin. Grrr. Encore une fois, ce n’est pas grave de changer d’avis ou d’avoir un impr√©vu de derni√®re minute, ou m√™me d’avoir peur, mais de tout simplement ne pas appara√ģtre n’est vraiment pas cool. Lorsque j’ai une rencontre, je me pr√©pare en investissant beaucoup de temps pour me doucher, me maquiller, et tout ce qu’il faut pour √™tre pr√™te afin de faire des folies. Je pr√©f√®re alors une excuse bidon de derni√®re minute que pas d’excuse du tout. Vincent s’est moqu√© de moi, en disant que je deviens trop vieille et que le gars a d√Ľ trouver un autre plan cul avec une femme plus jeune. Heureusement que je sais qu’il rigole, sinon je ferais ma d√©pression de la quarantaine ūüėČ En plus il a loup√© la tenue que j’avais pr√©vue pour lui:

Mais √† part le temps investi pour rien, ce n’est pas la fin du monde. Toute ma vie ne tourne pas autour du cul, et j’aime aussi les ap√©ros entre amis non-libertins, ce que j’ai finalement fait hier soir, les promenades en amoureux avec Vincent, visiter la r√©gion, ma passion pour les tatouages, et surtout j’ai pleins d’autres choses √† faire. √Ä part la parution de mon livre qui me prend √©norm√©ment de temps dans sa phase finale, il faut finir l’am√©nagement de mon nouveau chez-moi au Cap d’Agde. Ensuite, ma chatte Mili me cause des soucis en ce moment. Elle est vieille et depuis plusieurs semaines, elle a de la peine √† garder la nourriture. En discutant avec le v√©t√©rinaire, j’ai m√™me song√© √† la faire piquer, mais je ne peux pas. C’est ma petite boule de poil, souvent chiante, souvent exigeante, mais qui partage ma vie depuis si longtemps. J’ai donc d√©cid√© de tout donner pour la remettre en forme. C’est ma mission « pimp my cat », et je crois que mes efforts portent leurs fruits, vu que depuis quelques jours elle va beaucoup mieux.

Ce soir je vais sortir avec une amie au camp natu, malgr√© la temp√™te. Faudra que je mette des bottes de pluie et un manteau d’hiver. J’aurai un sacr√© look pour aller m’amuser ūüėČ

Voilà encore quelques images inédites de ma dernière promenade à la tour médiévale de Valros.

Braderie, Canne √† sucre et bateau

Mon fils vient de d√©barquer au Cap d’Agde avec sa copine et le papa de celle-ci. Ils vont rester jusqu’√† mardi matin. D’un c√īt√© je suis tr√®s contente de retrouver mon petit prince. Malgr√© que c’est un grand jeune homme de 20 ans, il me manque √©norm√©ment depuis mon d√©part au Cap.

Mais d’un autre c√īt√©, il y a eu tellement de monde chez nous pendant tout l’√©t√©, que c’est un peu lourd de devoir √† nouveau √©crire et pr√©parer des photos en cachette, d’√™tre oblig√©e de m’habiller pour aller dans la salle de bain. Ce sont pleins de petites choses, qui peuvent aussi √™tre √©nervantes ūüėČ

Ce week-end a lieu la « grande braderie » au Cap d’Agde, un √©norme march√© de tous les commer√ßants du Cap d’Agde, qui font leurs soldes de fin de saison. Je voulais y faire un tour ce matin, mais il y avait vraiment trop de monde. Je pouvais √† peine avancer dans la masse de gens. J’ai donc d√©cid√© spontan√©ment de quitter le port bond√© pour aller manger tranquillement √† la « Canne √† sucre », un bistrot sympa dans le camp natu. C’√©tait la bonne id√©e car j’y ai rencontr√© des amis libertins suisses et j’ai pass√© une pause de midi superbe. Cela m’a fait du bien de discuter « entre adultes », mais pas folies en ce moment car je suis en « zone rouge », ou « semaine de la pipe » comme aime l’appeler Vincent ūüėČ

Avant de rentrer et de retrouver la famille, Vincent m’a encore emmen√© faire un petit tour en bateau pour profiter du beau temps.

Ce soir, je dois consacrer du temps √† mon livre qui n’attend qu’√† √™tre publi√©. Je suis toujours entrain de comparer les diff√©rentes possibilit√©s d’√©ditions, mais le projet se concr√©tise de plus en plus. Je suis d√©j√† hyper nerveuse car je me mets enti√®rement √† nue dans ce livre. Je raconte toute ma vie, ainsi que l’√©pisode de 2014. J’ai √©crit ce livre apr√®s cette phase turbulente, o√Ļ j’ai fait la une des journaux pour mon fameux selfie. Mais est-ce que le livre va int√©resser quelqu’un ? Je ne peux pas encore le savoir, mais pour moi l’essentiel est ailleurs.

Je me pose encore une question concernant le titre du livre. Si parmi les personnes qui lisent mon blog, il y a un avocat-conseils, je serais ravie qu’il me contacte par courriel.

Le port du Cap d’Agde avec la braderie en arri√®re-plan

Dimanche à Paris

Dimanche matin, 3 heures 30, je me r√©veille une premi√®re fois. L’excitation et les √©motions de la veille sont toujours pr√©sentes. Je commence donc au milieu de la nuit le texte de mon blog sur mon samedi apr√®s-midi gangbang chez Z., avant quand m√™me de retrouver le sommeil pour quelques heures encore.

√Ä 8 heures 30, je me r√©veille compl√®tement courbatur√©e. Je me sens comme si un camion me serait pass√© dessus. Quand j’y pense, ce n’est pas si faux, mais il y avait m√™me plusieurs camions. J’adore cette sensation d’avoir mal partout, de sentir les moments intenses v√©cus partout dans mon corps et √ßa me fait repenser √† mes aventures compl√®tement dingues du week-end, et je les revis encore d’une certaine mani√®re. Cela m’excite et me confirme que ce n’√©tait pas qu’un r√™ve. J’ai des petits bleus sur mes seins et dans le feu de l’action j’ai m√™me perdu un de mes piercings au t√©ton. Ce n’est pas grave. Il faut juste en retrouver un m√™me ou sinon √ßa me donnera l’occasion de changer mes bijoux aux seins.

J’√©cris mon blog assise sur mon lit. Comme j’ai beaucoup de d√©tails √† raconter et beaucoup de photos √† y mettre, ce n’est que vers 10 heures 30 que je le termine et je suis contente de pouvoir le publier si rapidement. Puis Vincent appelle un Uber qui nous am√®ne √† la gare de Lyon, o√Ļ nous d√©posons nos bagages pour pouvoir profiter de notre derni√®re journ√©e parisienne.

Nous d√©cidons de nous faire plaisir dans un chouette bistrot parisien du 12√®me arrondissement, que nous fr√©quentons depuis plusieurs ann√©es. Il est tenu par deux fr√®res. L’accueil est chaleureux et la cuisine maison excellente. Je me d√©cide pour un tartare de veau en entr√©e, des ris de veau en plan principal (une premi√®re pour moi) et comme dessert, l’incontournable omelette norv√©gienne. Une tuerie. Heureusement que nous avons le temps de marcher et de dig√©rer un peu dans Paris avant de reprendre le train direction de le sud. J’ai dit marcher ? C’est plut√īt se rouler apr√®s ce repas.

Nous faisons une jolie promenade de deux heures dans le quartier de la Bastille et je profite en route pour faire quelques photos rigolotes. Je me marre bien et je fais tr√®s attention de ne pas me faire rep√©rer. Le temps est splendide. Paris a tellement de petites ruelles, parcs et coins magnifiques que j’aurais tr√®s envie de prolonger le s√©jour. Surtout que √ßa serait l’occasion de rencontrer des √©diteurs qui m’ont fait des propositions pour mon livre. Mais c’est impossible, car ma chatte Mili m’attend √† la maison. Elle a l’habitude depuis toute petite de rester 2-3 jours seule car j’ai une machine √† nourriture et le syst√®me fonctionne tr√®s bien depuis 16 ans. Oui, c’est une vieille dame ind√©pendante. Mais l√†, c’est limite et il faut vraiment aller la sauver.

Le voyage en TGV se passe bien. J’essaie d’√©crire sur mon ordinateur portable car j’ai oubli√© un paragraphe dans mon futur livre, que je dois absolument rajouter pour compl√©ter l’histoire, mais la fatigue et mon mal de voyage m’obligent √† arr√™ter d’√©crire apr√®s quelques lignes. Je profite des 3 heures 30 restantes de trajet pour fermer les yeux, discuter avec Vincent et admirer le paysage. La France est quand m√™me belle. Il y a de magnifiques villages pittoresques qui d√©filent tout le long du trajet et √ßa donne envie de revenir les visiter.

De retour √† la maison, ma chatte Mili me saute presque dessus de joie de me revoir, mais surtout elle r√©clame de la nourriture fra√ģche. Dans sa machine √† nourriture, je ne peux mettre que des croquettes et une vieille dame comme elle, pr√©f√®re de meilleures choses que des croquettes. Elle me le fait remarquer et pour f√™ter mon retour, elle a droit √† une bo√ģte enti√®re de thon, son p√©ch√© mignon. Je pense qu’elle m’a vite pardonn√© mon absence.

Je range ma valise et ce qui s’y trouve. Je prends une bonne douche et pose la question √† Vincent, si on ne veut pas se faire un petit ap√©ro de bienvenue. On ouvre carr√©ment une bouteille de champagne pour trinquer √† mes aventures parisiennes. Je viens de passer quatre jours inoubliables. Encore une fois, MERCI √† toutes les personnes que j’ai rencontr√© au cours de mes aventures du week-end. Je suis √©mue rien que d’y repenser.