Enfin du temps pour moi

J’ai enfin du temps chez moi au Cap d’Agde, car j’ai énormément à faire pour mes propres projets qui n’avancent pas si je suis toujours en route pour des tournages. La traduction allemande de mon livre a souffert de mes absences, et vous pouvez me croire si je vous dis que traduire un livre de 280 pages prend du temps. Si j’arrive à finir la traduction d’ici un mois, j’aurai écrit deux livres en deux langues différentes en moins d’une année. Je suis donc très heureuse et motivée de travailler dessus. D’ailleurs la sortie officielle de mon livre en français est prévue le 13 mai prochain. Il s’appelle « Fais-le bien et laisse dire ». Je suis déjà super nerveuse.

J’ai aussi pris le temps de soigner et d’améliorer l’apparence de mon site, surtout la page d’accueil, vous en pensez quoi ?

Comme vous pouvez le lire dans mon blog, je profite aussi d’être à la maison pour faire des rencontres libertines. J’ai eu un début de semaine très libertin et samedi prochain, j’ai encore prévu un gangbang avec mon amie libertine Amantelilli, très connue dans le milieu. Je suis sûr que ça sera un moment très très chaud. J’ai organisé le lieu et elle les coquins. J’aurai donc la surprise du casting et j’ai trop hâte de le découvrir.

Bien habillée pour affronter la tempête – c’est moins sexy mais plus pratique 😉

Pour m’aérer un peu la tête et faire une pause de l’écriture, il n’y a rien de mieux que les longues balades au bord de la mer. En ce moment, c’est la tempête sur le Cap d’Agde, mais j’adore voir la mer déchaînée et sentir le vent. Cela change du soleil. Franchement, ces promenades au Cap d’Agde m’ont manqué pendant mes « tournages » dans des grandes villes.

Je tiens à vous remercier de suivre mon blog et mes aventures. Vos retours et votre soutien sont très importants pour moi. Merci à vous tous.

J’ai encore été gâtée cette semaine. Je tiens à remercier Philippe pour ses cadeaux, qui seront portés respectivement utilisés avec une grande pensée pour lui.

Retour au Cap plus tôt que prévu

Jeudi vers 15 heures, après un gangbang torride chez « Derrière le rideau » (anciennement « Gangbangshards ») que je vous raconterai prochainement en mots et images, je suis rentrée directement au Cap d’Agde. À la base, j’avais prévu de rester jusqu’à dimanche soir à Paris avec encore trois événements : une libre-antenne sur la radio libertine LSF, une soirée bdsm chez Maître Patrick Le Sage et le tournage d’un clip de rap.

J’ai finalement dû annuler la dernière partie de mon séjour parisien car Vincent doit faire un contrôle médical et a réussi à obtenir un rendez-vous chez un médecin samedi matin. Ce n’était pas facile à trouver un médecin qui nous accepte rapidement en tant qu’immigrés tout frais 😉 Il n’était donc pas question de louper ce rendez-vous.

Même si j’aurais préféré rester à Paris, je dois dire que ça fait aussi du bien d’être à la maison après 6 derniers mois très intenses. MERCI INFINIMENT à tous de suivre mes aventures aussi nombreuses, nombreux quotidiennement.

Le club L'Absolu à Mougins

Il y a dix ans, j’ai fait la connaissance de Gonzague et Carmen, qui produisent des reportages sur des soirées libertines, ainsi que des clubs libertins. Dans le passé, j’étais souvent volontaire devant la caméra de Gonzague, qui est toujours à la recherche de complices qui sont prêts à se faire filmer à visage découvert lors d’une soirée libertine. Ils m’ont proposé de les rejoindre à la soirée « Re-réveillon mixte » du club « L’Absolu » à Mougins. Comme je n’ai que des bons souvenirs des soirées en leur compagnie, j’étais de suite partante. Je réfléchis juste cinq minutes comment faire avaler la pilule à mon fils, qui est actuellement en vacances au Cap d’Agde, mais ma proposition de passer deux jours à Cannes l’enchante de suite. Je suis donc partie pour une virée familiale, combinée avec une sortie coquine.

Arrivée à Cannes, les jeunes profitent de leur soirée à leur manière – Mc Donalds et shopping – pendant que je me prépare pour sortir. Je décide de mettre ma nouvelle robe que j’ai reçu en cadeau d’un internaute, Cyrille. Je la trouve très classe et sexy à la fois. Je me dépêche car je suis impatiente, et j’arrive bien sûr trop tôt au club. Carmen et Gonzague sont déjà sur place. C’est l’occasion de discuter en attendant l’ouverture officielle, car nous ne nous sommes plus vu depuis des années, mais j’ai l’impression que cela date d’hier. Ils n’ont pas changé du tout.

Gonzague filme quelques images de mon entrée et me font visiter le club, me présentent l’équipe, et nous invitent avec Vincent à boire l’apéro avant que l’on passe à table, puisque nous sommes invités pour le repas avant la soirée. Bon, je laisse surtout manger les autres et je reste à l’eau, parce que j’ai envie de m’amuser à fond ce soir.

Le repas terminé, il est temps de passer sur la piste de danse. Le DJ a le feeling pour la bonne musique, et le patron lui-même se trouve dès début de la soirée derrière le micro pour ajouter encore de l’ambiance, qui devient de plus en plus chaude.

Il y a une sorte d’élection de Mister Absolu, que je loupe un peu pendant que je danse avec des filles, les unes plus belles que l’autre. Nous nous chauffons grave, on se frotte, se touche, on s’embrasse, je retire de plus en plus ma robe. À un moment donné, il y a un jeune homme torse nu au milieu de la piste de danse. Il doit s’agir du Mister Absolu de la soirée. Le DJ encourage les filles à s’en occuper. Il y a déjà une autre fille qui s’en est approché pour le caresser tout en lui ôtant son pantalon. Ma robe sur les hanches, je m’approche et je l’aide. Ensemble nous finissons par sucer le mec au milieu de la piste de danse. L’autre femme est une sacrée coquine, une belle blonde aux gros seins. J’adore sucer la belle queue du jeune homme avec elle. Un employé du club nous verse du champagne sur la bouche pendant qu’on le suce. Cela part en sacré délire. Mister Absolu apprécie sa fellation arrosée par deux bouches gourmandes.

Ce n’est que le début d’un grand moment de folies sur la piste de danse. Le spectacle a chauffé les autres mecs présents et je me retrouve entourée de pleins d’hommes. Je suce les queues à tour de rôle et bientôt je ne vois plus rien sauf des jambes et des queues. J’ai envie de plus et je demande des préservatifs. Il parait qu’ils se trouvent dans les coins câlins à l’étage. Et oui, normalement, c’est là-haut que l’on coquine. Vincent qui veille comme toujours discrètement sur moi, s’occupe d’aller en chercher et je me fais baiser pendant que je continue à sucer les queues. Oh là là, c’est trop chaud. Le mec avec la bouteille de champagne s’approche à nouveau et me verse encore du champagne dessus pendant que je suce. J’adore, c’est à la fois érotique et cochon. Le champagne coule partout. Je suis mouillée, le sol glisse, mais pas seulement du champagne, aussi du sperme qui vient de gicler en grande quantité. Et si on allait à l’étage pour continuer les jeux ?

Les coins câlins sont immenses et joliment aménagés. Je me décide pour un grand matelas, sur lequel je me retrouve vite entourée, avec encore plus de monde qu’en bas. C’est parti pour un superbe gangbang jusqu’à ce que Gonzague arrive avec sa caméra et sa lumière. Sur la piste de danse, il n’a pas loupé une miette du spectacle et cela ne dérangeait personne, mais dans les coins câlins, la caméra fait fuir la plupart des mecs, malgré le fait que tout le monde sauf moi sera bien évidemment flouté. Il y a quand même quatre courageux qui restent pour jouer le jeu. Ce n’est pas grave, car cela suffit pour que je prenne mon pied 😉

Gonzague décide de se retirer un peu. Hors caméra, une jeune fille me demande si je n’ai pas envie de m’amuser avec elle toute seule ? Elle était à ma table lors du dîner et elle est super sympathique et mignonne. Je trouve cette idée très bonne, ça me changera des queues. Nous nous faisons plaisir entre filles pendant que son copain essaie de retenir tous les hommes qui savourent le spectacle et qui auraient envie de nous rejoindre. Elle est un peu timide et ne veut d’abord que moi. Je l’embrasse, la caresse, la lèche et on finit par se lécher en 69. C’est à ce moment-là qu’un des spectateurs réussi à s’approcher et à me caresser les fesses. J’ai maintenant envie de me faire baiser et je lui fais remarquer en ouvrant mes cuisses et lui offrant mon cul. Le copain de la fille laisse finalement venir tous les mecs. Ma complice du moment et moi se retrouvons entourées de queues en érection. Je lui pose la question si ça ne la dérange pas ? Elle me sourit en disant que non. La coquine est tout à coup moins timide. Excitée à fond par la situation, elle se laisse aller et nous nous faisons baiser l’une à côté de l’autre. C’est une vraie petite orgie.

Je sens la fatigue. Après le gangbang sur la piste de danse, le premier sur le grand matelas et celui-ci avec l’autre fille, je remarque que j’ai pris cher presque non-stop pendant deux heures. Je la laisse continuer seule avec les mecs. Son copain vient me remercier. Il parait que j’ai décoincée la fille et que c’est sa première expérience de ce genre. Cela me fait plaisir si je peux aider une femme à trouver du courage pour se lancer 🙂

Il est trois heures du matin, le club commence à se vider peu à peu. Gonzague me demande encore un dernier interview sur mes impressions de la soirée. Celles-là sont super positives. J’ai découvert un club fantastique, magnifique, classe, avec une clientèle très joueuse. J’ai passé une soirée extraordinaire. Merci à Gonzague et Carmen pour l’invitation, merci au propriétaire du club et l’organisateur de la soirée pour l’accueil si chaleureux et généreux, et merci à toutes les femmes et tous les hommes présents ce soir pour m’avoir donné tant de plaisir.

Après quelques heures de sommeil je profite de la journée pour visiter Nice en famille. C’est un changement d’ambiance à 200%, mais une superbe journée superbe qui fait plaisir à junior et sa copine. Nous rentrons samedi matin au Cap d’Agde tous heureux et satisfaits, surtout moi avec mon jardin secret dans la tête et le ventre 😉

Bonne année 2020

Quelle année 2019 ! Elle se trouve dorénavant derrière nous, mais quelle année de folie. Ma vie a radicalement changé et pris une tournure à laquelle je ne pouvais même pas rêver il y a seulement un an. Je suis trop heureuse d’avoir retrouvé mes aventures et surtout de vous avoir retrouvé. MERCI de m’avoir fidèlement attendu ces 5 longues années, où j’avais disparu d’internet, et de me suivre quotidiennement si nombreux.

Je me réjouis de partager encore pleins d’aventures avec vous. 2020 promet d’être encore plus intense que 2019 avec dès janvier de nouveaux tournages en Suisse, puis en Allemagne. Paris m’attend également pour le tournage d’un projet top secret, ainsi qu’un gangbang chez Gangbangshards. Je vais également retrouver en janvier dans le sud de la France une superbe amie libertine, avec qui je vais partager un gangbang libertin. Elle s’est occupée du casting et ça promet. En février je vais m’évader en Guadeloupe pour des vacances de rêves, où j’ai déjà prévu quelques rencontres libertines. Puis un de mes 2 grands projets de l’année 2020 sera pour mars, avec la sortie de mon livre à l’occasion du salon du livre de Paris. Le second grand projet sortira en mai 2020. Un projet qui fera parler de lui, car unique en son genre. Mais une chose après l’autre … ma première aventure coquine en 2020 sera une soirée mixte le 2 janvier dans le club libertin « L’Absolu » à Cannes.

Je vais me rattraper le 2 janvier pour faire la fête car le 31 décembre je suis restée sagement à la maison. C’était un de mes meilleurs réveillons depuis longtemps. J’ai adoré rester à la maison avec mon fils et sa copine, de manger un superbe menu (petits fours en apéro, terrine en entrée puis dinde farcie et gratin dauphinois au repas, et comme dessert moelleux au chocolat, tout made by Picard – pardon Régis), regarder un film un peu bête mais trop marrant qui n’a pas fait rire que les jeunes, faire sauter deux bombes de table et trinquer au… Champomy 🙂 Je ne vois pas souvent mon fils depuis mon départ de la Suisse et on avait besoin de se retrouver, sans le brouhaha d’un restaurant.

Je vous souhaite de tout mon cœur, bonheur, santé et beaucoup de soleil dans vos cœurs pour 2020, et je vous adore !

Merci Nico pour ce superbe dessin. Parmi mes followers se trouvent de véritables artistes 🙂

Prague, de nouveau ou encore, et dernier tournage de l'année

Je croyais vraiment rester tranquille jusqu’en janvier, mais quand on m’a proposé la semaine dernière de venir à Prague pour un tournage ce jeudi, je n’ai pas pu refuser. J’adore trop ces délires praguois et c’était impossible de dire non. C’est une folie, car je suis fatiguée par 4 derniers mois très intensifs, mais j’ai repris l’avion lundi matin pour me rendre en République tchèque.

Je profite d’être en avance à Prague pour faire du tourisme, les derniers cadeaux de Noël, mes tests de dépistages obligatoires, visiter les superbes marchés de Noël, manger des Trdelniks et même … essayer des biscuits au cannabis. Je n’ai jamais consommé de drogue de ma vie, mais comme le cannabis est légalisé en Tchéquie et que l’on trouve des shops de cannabis à chaque coin de rue, je voulais faire cet essai. Le diable en moi m’a dit qu’il fallait au moins essayer les biscuits, afin de ne pas mourir bête. Ce n’était pas une bonne idée, puisque j’ai fini ma première soirée complètement malade après deux biscuits. J’ai jeté le reste du paquet et je jure que cela restera un premier et unique essai 😉

Jeudi j’ai donc rendez-vous pour le(s) tournage(s), et ensuite je rentre vendredi soir en France pour me reposer au Cap avant les fêtes de Noël, que je passerai bien évidemment en Suisse. Je reprendrai les tournages dès le 8 janvier 2020, mais ça c’est une autre histoire ! Quel programme, mais la vie est trop courte et on ne vit qu’une fois, autant le faire bien.

Je me réjouis de vous raconter prochainement mes aventures concernant le(s) tournage(s) de cette semaine. Á très bientôt et gros bisous du nooooord 😉

Histoire de langues et cadeaux

Ces derniers temps je reçois souvent des messages de la part de personnes de langue allemande ou suisse-allemande, qui ne semblent pas savoir qu’ils peuvent aussi m’écrire en allemand. Pour ceux qui l’ignorent, ma langue maternelle est le suisse-allemand. Voilà un message adressé rien que pour eux, mais rassurez-vous mon blog continuera de n’exister qu’en français, ma langue de cœur.

Liebe Fans aus der deutsch sprechenden Schweiz oder Deutschland, dieser Blog-Eintrag ist extra für euch einmal auf Deutsch gehalten. Ich bin eigentlich viel gewandter in dieser Sprache. Der Grund, dass ich meinen Blog und meine Videos in Französisch halte, ist der, dass ich seit mehr als zwanzig Jahren mit meinem Mann Vincent zusammen bin und seine Muttersprache französisch ist. Zu Hause sprechen wir französisch, und wir haben unsere Partner für Treffen und Videos stets in der Romandie oder in Frankreich gesucht. Daraus hat sich ergeben, dass meine Abenteuer halt alle nach Frankreich ausgerichtet sind… Ihr dürft mir aber gerne auf Deutsch schreiben. Ich freue mich sehr, dass trotz Sprachbarriere so viele deutsch sprechende Leute meinen Blog besuchen und werde versuchen, künftig ab und zu mal was auf Deutsch zu publizieren. Vielleicht schaffe ich es ja sogar, die Website zweisprachig zu gestalten. Ein neues Design ist jedenfalls geplant 🙂

U hie no es letschts Wort a aui Schwyzer, merci für öii Tröii und für d’Mails woni o scho in Mundart ha übercho. Mängisch fäuts mer scho, o mou e chli Bärndütsch zghöre. Aber äbe, d’Franzose überchiemte äuä Schreichrämpf, weni mou es Video uf Bärndütsch würd dräie. Wobi, werum eigentlech nid?

Vous étiez très nombreux à me demander comment me faire plaisir. Après quelques hésitations j’ai créé pour la première fois de ma vie une wishlist. Donc si vous avez envie de me faire plaisir, vous pouvez le faire par ces sites.

Ma liste d’envies Espace libido

Ma liste d’envies Amazon

Pour vous remercier, je vous enverrai une vidéo personnalisée avec votre cadeau. N’oubliez donc pas de m’indiquer votre adresse mail.

J’ai déjà reçu un cadeau de quelqu’un qui se prénomme « Karl ». Malheureusement il ne m’a donné aucune adresse mail. Karl, wenn du dies liest, melde dich doch, damit ich dir danken kann!

Il y a à nouveau des internautes qui étaient créatifs. Voilà quelqu’un qui a déniché de vieilles photos de moi pour les transformer d’une manière originale:

… et voilà encore une création de @deermady. Merci beaucoup ma belle 🙂

Prague, le retour

Vous allez me prendre pour une folle, mais cette semaine je suis de nouveau à Prague. Le réalisateur de mes dernières scènes tournées là-bas m’a demandé si j’avais le temps et l’envie de revenir en République tchèque pour tourner à nouveau pour lui. Je n’ai pas hésité longtemps à lui dire oui, même si c’était un peu stressant de rentrer à la maison après deux semaines à Paris, de refaire mes valises et de repartir lundi matin.

J’aurais pu rester un jour de plus à la maison au Cap d’Agde, mais si je me rends jusqu’à Prague, je veux également profiter pour voir autre chose de la ville qu’un appartement de tournage. Surtout qu’en ce moment, c’est la période des marchés de Noël et que la ville déjà tellement idyllique en temps « normal » se transforme en un conte d’hiver digne de la « Reine des neiges ».

Je profite de l’occasion pour vous rappeler mes premières vidéos pragoises pour Legal porno:

CLIQUE SUR LA PHOTO POUR OUVRIR LE LIEN

Je me réjouis pour les nouvelles scènes de mercredi, et comme c’est souvent le cas pour les tournages ça sera pour moi une grande surprise car je ne demande aucuns détails au préalable. Je me réjouis de tout vous raconter prochainement. À suivre …

Tes questions, mes réponses

Voilà quelques questions qui m’ont été posées ou suggérées sur mon blog :

On te voit souvent dans des vidéos hards. Cela veut dire que tu penses tout le temps au sexe ?

Tu reçois pas mal de messages avec des photos de queues en érection. Tu aimes ça?

Fais-tu toujours des rencontres libertines ?

Est-ce toutes tes rencontres libertines sont filmées ?

Les réponses en vidéo :

Clique sur la photo pour démarrer la vidéo.

Tu as la possibilité de m’adresser tes questions, auxquelles je me ferai un plaisir de te répondre en vidéo. Adresse-les par mail à contact@adelinelafouine.com.

Retour au Cap et recherche un/e photographe professionnel/le

La nuit de mardi à mercredi après le bukkake surprise et le bon dîner au « Pied de cochon » fut courte. Je me couche à 2 heures du matin et le réveil sonne à 5h30 pour rentrer au Cap. Je me lève la tête embrumée et à moitié endormie pour me préparer et finir mes valises. Je crois que je n’arrive pas vraiment à me réveiller pendant tout le trajet de retour à la maison. Cela ne m’empêche pas de faire une petite photo rigolote dans le TGV bondé de voyageurs.

Au Cap, le soleil est au rendez-vous. Il fait 20 degrés et j’ai l’air d’une extraterrestre en arrivant avec ma grosse doudoune. Je n’ai pas le temps de profiter du beau temps car je dois faire quelques commissions (le frigo est désespérément vide après 2 semaines à Paris), ranger les affaires, faire la lessive. Je m’écroule le soir crevée sur le divan. Ça ne sera donc que jeudi que j’attaquerai le boulot, des choses administratives, mon blog, ainsi que les tâches à faire pour mon livre.

Quand on parle de mon livre, mon éditeur est content du résultat du shooting photo pour la couverture. Mais il m’a aussi dit qu’il faut que je crée un dossier de presse avec des photos professionnelles « sérieuses », donc habillées, qui pourraient être publiée dans des magazines ou des journaux quotidiens non érotiques.

Je cherche un/e photographe professionnel/le, expérimenté/e et sérieux/se, qui serait prêt/e à réaliser pour mon dossier de presse une série de photos en studio et en extérieur. La séance devrait impérativement avoir lieu en décembre. Si tu es intéressé/e, je te prie de me contacter pour plus de détails à mon adresse mail: contact@adelinelafouine.com.

C’est une quête sérieuse et la demande de mon éditeur est stricte. Je ne pourrai donc pas prendre en compte des candidatures de photographes amateurs ou de photographes sans références, respectivement sans site web. Merci de ta compréhension.

Sans être photographe pro, Vincent aime prendre des images de moi, et comme toujours nous avons profité de la chambre d’hôtel. Voilà une première série, toute en pink:

Paris en mode touriste

Lors des deux derniers séjours à Paris je n’ai pas eu le temps de voir autre chose que des appartements de tournages, des lieux de soirées libertines ou ma chambre d’hôtel. Comme dans ma vie tout ne tourne pas qu’autour du cul, je suis très heureuse de n’avoir aucun rendez-vous lundi et mardi afin de pouvoir profiter de la journée entière pour me promener dans Paris, ville que j’adore. L’ambiance change du Cap d’Agde, qui est tout petit et tout tranquille pendant 9 mois de l’année en dehors du pic touristique. Je dois dire que pour habiter à l’année j’adore le calme hors saison du Cap d’Agde, mais de temps en temps j’aime me plonger dans l’ambiance stressante et animée de la capitale. Ce que je préfère avant tout, c’est marcher pour découvrir. Je traverse les quartiers, je vais de monument en monument, mais souvent je trouve encore plus intéressant de se perdre dans les quartiers parisiens pour y apprécier son ambiance que de ne faire que les monuments historiques. Il m’arrive souvent de marcher 15 kilomètres par jour dans des petites ruelles pas forcément touristiques où l’on découvre pleins de choses intéressantes.

Lundi, je monte sur la tour Montparnasse, qui a une superbe terrasse panoramique. La vue est impressionnante même sous les nuages gris et la pluie. Je devrai absolument y retourner quand il fera beau.

Mardi le soleil est de retour et je me rends entre autre au Jardin du Luxembourg. C’est un endroit magnifique et magique sur la rive gauche de Paris. De l’autre côté du grand bassin central, il y a un attroupement de personnes, des tentes, des gens avec des caméras et des lumières. Un tournage de film est en cours, et en observant bien je crois qu’il s’agit d’un tournage avec Omar Sy. Je reste un long moment à observer la scène. C’est amusant de voir comment ils jouent une petite scène de quelques secondes au minimum une trentaine de fois. Omar Sy joue un livreur qui discute avec une femme, puis se lève pour prendre un gros sac à dos et partir à vélo. Il loupe toujours le sac à dos et le départ à vélo. Là, tu te rends compte de l’effort et du temps investi pour un film d’une heure trente. Par rapport aux tournages X, où les scènes se font en une ou deux prises avec juste quelques personnes sur le plateau, ce tournage-là avec bien sûr un autre budget comprend une centaine de personnes sur place rien que pour cette mini-scène.

Mercredi est une journée intensive avec le gangbang chez Z., et jeudi à nouveau repos. Le soir, je me rends au Théâtre de Paris voir la pièce amusante « Le canard à l’orange ». C’est une comédie autour d’un mari, sa femme qui est sur le point de le quitter, l’amant, et la secrétaire ultra sexy du mari. Je le recommande vivement à tous les amateurs de pièces de théâtre comiques.