adelinelafouine.com vs. Onlyfans

Bonjour les ami(e)s,

Il y aura dorénavant de petits changements sur mon mode de publication sur mon site adelinelafouine.com.

Je publierai dorénavant mes nouvelles vidéos en version longue exclusivement sur mon compte Onlyfans (https://onlyfans.com/adelinelafouine), sur lequel vous trouverez également pleins d’autres surprises exclusives.

Pourquoi j’ai ouvert un compte Onlyfans ?

  • Onlyfans me permettra de publier des clips coquins qui sont trop longs et/ou trop osés pour Twitter ;
  • certaines vidéos en collaboration avec d’autres productions (p.ex. la dernière vidéo de Puzzyfun) ou avec d’autres actrices/acteurs ne peuvent pas être mises en ligne gratuitement, afin de ne pas concurrencer les autres productions ;
  • j’ai envie de partager encore plus de contenu avec vous, tout en valorisant et en protégeant mes vidéos et mon image.

Sur Onlyfans, vous trouverez :

  • plusieurs fois par semaine des photos et des clips « homemade » très coquins et exclusifs ;
  • un à deux films exclusifs par mois, réalisés par « Les films d’Adeline » ;
  • à court terme des sessions « chat » régulières.

L’abonnement mensuel « Onlyfans » est de 9.99 euros.

Est-ce que mon site www.adelinelafouine.com va changer ? Non, mon site ne change pas et reste gratuit. Vous y trouvez en libre accès :

  • mon blog, mis à jour plusieurs fois par semaine, où je raconte mon quotidien et mes aventures coquines, le tout illustré par pleins de photos ;
  • les photos de mes soirées ;
  • de nouvelles vidéos ;
  • les bandes-annonces de mes nouvelles vidéos, publiées en version intégrale sur mon compte Onlyfans ;
  • mes vidéos « Archives ».

Je vous proposerai également dès mars 2020 des webcams privées, via Skype, permettant un tête-à-tête très intime, où vous pourrez me lancer des défis, me faire jouir ou tout simplement discuter avec moi. Je vous tiendrai prochainement au courant de la marche à suivre.

Tes questions, mes réponses

Voilà quelques questions qui m’ont été posées ou suggérées sur mon blog :

Tu as fait récemment un bukkake. Est-ce que l’odeur des queues ne te dérange pas ? Arrives-tu à avaler tout le sperme sans problème ?

Tu fais aussi des scènes d’uro. J’hallucine quand je te vois prendre tout en bouche. Quel goût ça a ? Tu n’as jamais été malade après ?

Tu fais beaucoup de scènes BDSM. Est-ce que tu as des limites ? Y a-t-il un code quand ça va trop loin ?

Les réponses en vidéo:

Tu as la possibilité de m’adresser tes questions, auxquelles je me ferai un plaisir de te répondre en vidéo. Adresse-les par mail à contact@adelinelafouine.com.

Arrêt coquin sur une aire d'autoroute dans une boutique érotique

Après la belle soirée de la veille, je me mets en route direction Cologne. J’ai quelques centaines de kilomètres à faire, mais je sais déjà avant de quitter l’hôtel que je vais peut-être être tentée de m’arrêter dans un de ces endroits coquins qui se trouvent sur les aires d’autoroute en Allemagne. Une chaîne connue dans le sud de l’Allemagne et qui s’appelle « Erdbeermund ». Ce sont des shops érotiques sur les aires d’autoroute qui hébergent également un cinéma X à l’arrière de la boutique, destiné à des rencontres libertines. Il y a beaucoup de chauffeurs routiers qui y viennent pendant leur pause. J’y étais il y a de nombreuses années et j’en ai encore un très bon souvenir. Cette idée dans la tête, je mets dès le matin une robe sexy et des bas, sans slip. Si jamais je m’y arrête, ça sera plus pratique que des jeans …

Il faut dire que l’Allemagne est fantastique pour être en route. Des autoroutes gratuites, souvent vitesse illimitée et sur presque chaque aire d’autoroute un endroit de rencontres coquines. Est-ce que j’y déménage ? 😉

Après quelques heures en voiture, je m’arrête sur une aire près de Koblenz. Le « Erdbeermund » sur place est d’abord un superbe magasin érotique. Je craque et je m’achète une jolie tenue ainsi que deux plugs anals (ou anaux): Un XXXL, avec un diamètre encore plus large que mon gode XXXL. Cela sera mon nouveau défi des prochains jours. Le deuxième gode que je m’achète est un exemplaire avec une ouverture. Le même que celui amené par mon invité de la veille. Je le trouve très excitant, surtout que l’on peut aussi l’utiliser en mettant du champagne dans le cul, par exemple.

Je demande à la caissière de pouvoir laisser mes achats à la caisse le temps de faire un tour dans l’espace coquin. Elle est d’accord et surtout très discrète vis-à-vis de ma demande pas du tout discrète 😉

Dès l’entrée dans l’espace coquin, je remarque qu’il y a pas mal d’hommes présents. Il doit certainement s’agir de routiers. Je fais un petit tour. Dans le coin fumeur, un mec est entrain de regarder une vidéo et de se branler en même temps. Mmmh. Je lui demande s’il permet que je vienne vers lui, bonne éducation oblige 😉 Il le permet, ouf 😉 J’enlève ma robe et habillée juste de bas et chaussures, je remplace sa main par ma bouche pour le sucer. Il est tout excité et commence à m’encourager en allemand. Je crois que je ne vais jamais m’habituer à parler l’allemand pendant des coquineries. La situation excite également Vincent et il m’offre également sa queue à sucer, branler, avant qu’il ne me baise. Debout, je suce l’inconnu pendant que Vincent me baise bien fortement la chatte. Le bruit a attiré d’autres hommes. Je sens tout à coup d’autres mains qui essayent de toucher mes seins, ma chatte, mon cul, tout mon corps dénudé.

Comme la chambre est beaucoup trop petite pour accueillir plus de trois personnes, je propose à tout le monde de déménager. Les hommes me suivent dans une salle plus grandes, également équipée de banquettes à la bonne hauteur. Deux hommes veulent fermer la porte, mais j’insiste pour la laisser ouverte. J’ai envie d’un méga gangbang, et je l’aurai. Pendant que je suce une nouvelle queue d’un mec assis sur la banquette, je me fais baiser debout. Les mecs changent de place et à tour de rôle les huit mecs présents me baisent à tour de rôle la chatte et le cul, pendant que je suce toujours une queue devant moi. Il y en a qui jouissent dans ma bouche, d’autres dans leurs préservatifs. Pendant une bonne heure, je prends mon pied. Je me fais remplir la bouche et souiller comme une bonne chienne. J’adore cette situation.

Tout le monde profite et prend son pied. Quand je remarque qu’il n’y a pas de nouveaux mecs, je me lève, leur dis merci, je renfile ma robe avant de quitter les lieux, ni vue ni connue. Quand je vais chercher mes achats auprès de la caissière, j’ai toujours du sperme entre mes cuisses quand les mecs se sont lâchés sur le haut de mes cuisses et un peu de liquide séché sur le visage. Je reprends la route vers Cologne dans cet état et j’arrive ainsi à l’accueil de l’hôtel. Je crois que ça ne se voit pas trop, enfin, je l’espère 😉

Après un passage dans la salle de bains de ma chambre, je me réjouis d’aller visiter Cologne, une très belle ville que je découvre pour la première fois.

J’ai également profité pendant mon séjour de la superbe chambre d’hôtel pour faire des photos glamour, que vous ne tarderez pas à découvrir.

Bâle, Allemagne, Amsterdam et Paris …

C’est reparti pour de nouveaux tournages qui me font faire une sacrée tournée en Europe. Je ramène demain mon fils et sa copine en Suisse. Le soir, j’ai un rendez-vous coquin à Bâle. Je me réjouis de revoir ce libertin, que j’apprécie beaucoup et que je n’ai plus revu depuis longtemps, car je sais que la rencontre sera très chaude. Ensuite j’ai 2 jours pour me rendre dans le nord de l’Allemagne. Samedi et dimanche je tourne en Allemagne pour la production « Puzzyfun ». Une production qui existe depuis 15 ans. Je me retrouverai à Gelsenkirchen pour un tournage dans l’esprit gangbang mais sans prise de tête, ce qui me correspond très bien 😉 Cela me fera bizarre de parler le bon allemand pour baiser. Je n’ai vraiment pas ou respectivement plus l’habitude du vocabulaire allemand pour baiser.

Je visiterai ensuite lundi et mardi Amsterdam avant de me rendre à Paris. Vincent ne connait pas du tout cette ville, et moi j’y étais quelques fois quand j’étais petite avec mes parents. Je me réjouis de redécouvrir cet endroit à une exception près. Après mon aventure malheureuse avec des biscuits au cannabis à Prague, je peux vous assurer que je ferai un grand détour des shops au cannabis.

Mercredi j’ai rendez-vous à Paris pour un tournage pour un nouveau concept, dont j’ai promis de garder le secret, donc tu n’en sauras plus.

Puis jeudi je participerai encore à un gangbang avant de rentrer vendredi dans le sud. Je voulais rester plus longtemps sur Paris mais je dois malheureusement déjà rentrer …

Mes cadeaux de Noël pour vous

Je vous avais prévenu que je n’écrirais pas de nouvel article dans mon blog jusqu’au 8 janvier 2020, car je profite de mon fils qui passe quelques jours au Cap d’Agde. J’ai donc mis pour quelques jours de côté toutes rencontres, tournages ou sorties pour passer un maximum de temps en sa compagnie. Bon, il est jeune et dort longtemps le matin. Je profite donc de travailler sur mon site et de vous offrir quelques cadeaux :

Vous trouverez sur la page « Archives » pas moins que 5 nouvelles vidéos (Lien). Sur la page « Photos« , j’ai rajouté quatre galeries (Lien).

J’espère que vous aurez du plaisir avec ces nouveautés. Les vidéos du « Gang des Lyonnais » et « Dr. Blackdresseur » sont des collectors. Génialissime.

Comme cerise sur le gâteau, le 26 décembre une nouvelle vidéo a été publié sur Legalporno (Lien). Pour moi, c’est la plus déjantée de toutes mes vidéos Legalporno. Vous en pensez quoi ?

Sinon j’ai passé de magnifiques jours de fêtes en Suisse. Lundi 23 décembre, j’ai retrouvé mes amis Lylla et Jicev qui habitent près de Lausanne. Après un accueil en or et un repas copieux, mon amie, qui pratique le shibari, n’a pas résisté à me faire un bondage. Cette improvisation a tourné en cacahuètes, quand nos maris se sont mêlés aux jeux. C’était une soirée superbe, bien arrosée, excitante et marrante.

Le lendemain, j’ai fêté le réveillon de Noël chez mes parents qui habitent dans l’Emmental bernois. C’est une région campagnarde au centre de la Suisse, avec beaucoup de verdure, de paysans et de vaches. Je suis moi-même issue d’une grande famille paysanne. J’ai grandi en aidant dans les champs sur le tracteur de mon grand-père, ainsi que dans ses écuries de vaches, cochons et chevaux. C’était chouette de revoir mes parents et mes deux frères avec leurs familles. Mais comme d’habitude, c’était bordélique et très bruyant. Les quatre enfants en bas âge de mes frères amènent toujours beaucoup d’animation.

Nous avons ensuite dormi dans un hostel – avec s 😉 – à Bienne pour fêter Noël les deux jours suivants avec la famille de Vincent. C’était également superbe. Les petits enfants avaient du plaisir de nous revoir mais surtout de recevoir leurs cadeaux. Les grands avaient également du plaisir à nous voir. Mais le séjour en Suisse n’a duré que 3 jours car j’étais pressée de rentrer en direction du sud de la France. J’avais envie de retourner chez moi car je me sens tellement bien au Cap d’Agde.

J’espère que vous avez également passé de bonnes fêtes et que vous avez pu profiter pour vous reposer et retrouver vos proches. En tout cas, MERCI de suivre mes aventures. Je vous adore.

Joyeux Noël et bonne année

Comme tu as pu le constater, mon site a désormais quelques pages et quelques contenus en plus. Tu en penses quoi ? Ça te plaît ? N’hésites pas à m’écrire tes remarques, tes idées constructives ou même tes critiques. Cela m’aide à l’améliorer et à le rendre encore plus attrayant.

Je t’invite d’ailleurs à t’abonner à la newsletter. Cela ne t’engage en rien, sauf à recevoir un mail à chaque nouvel article de mon blog.

Demain je dois encore faire un petit tour à la poste pour récupérer quelques paquets que j’ai reçu pendant mon séjour à Prague. Il s’agit de cadeaux d’internautes qui ont découvert mes wishlists. Je me réjouis de les découvrir. C’est un peu comme Noël avant l’heure 🙂

Puis en fin de matinée, je vais prendre la route en direction de la Suisse. Je vais d’abord rendre visite à mes amis, qui habitent près de Lausanne, puis dès mardi 24 décembre ça sera un tour familial. D’abord une grande fête de Noël dans ma famille dans l’Emmental bernois, puis le 26 décembre une deuxième fête de Noël à Bienne avec la famille de Vincent. Ma voiture a été transformée pour l’occasion en traineau de Noël avec tous les cadeaux que je ramène 😉

Et le soir du 26, ça sera retour au Cap d’Agde avec junior et sa copine qui viennent passer deux semaines de vacances dans le sud. Comme je ne le vois pas le reste de l’année, je vais me consacrer entièrement à lui.

Je ne vais donc pas mettre à jour mon blog jusqu’au 8 janvier 2020, date à laquelle je recommence mes aventures 2020 avec des tournages en Suisse, en Allemagne et à Paris, mais ça c’est une autre histoire …

Je te souhaite de bonnes fêtes de Noël, ainsi qu’une superbe nouvelle année 2020. MERCI de suivre mes aventures, merci de ta fidélité et pour tous les messages que je reçois. Je me réjouis de te/vous retrouver en pleine forme en 2020.

Dimanche midi coquin

Dimanche matin au réveil, il pleut. L’automne se fait ressentir même au Cap d’Agde, mais le temps n’a aucune importance pour moi car de tout de façon je dois encore m’occuper de mon livre et avant midi j’ai rendez-vous avec un internaute pour une petite rencontre filmée. Le temps file à toute vitesse, mais à 11h30 je suis prête. Mon invité se laisse désirer et m’averti avoir du retard suite à un accident sur la route. Décidément ces derniers temps il me semble que mes complices coquins ont tous un peu de peine avec la ponctualité. Cela me dépasse. Pour ma part je peux me rendre à un rendez-vous à l’autre bout de la France et être sur place 5 minutes avant le rendez-vous convenu, en tenant compte d’éventuels bouchons ou accidents. Du coup, je réfléchis à créer un cours spécial: « Comment être à l’heure comme une montre suisse » 😉

Il arrive finalement, et son sourire et sa bonne humeur désarmante me charment immédiatement et me font oublier le temps d’attente.

J’ai décidé de mettre un corsage que je possède depuis très longtemps sous ma petite robe noire. J’adore la belle lingerie et j’en prends soin. J’ai des pièces que je porte depuis 15 ans. C’est d’ailleurs rassurant de toujours y rentrer.

Nous discutons un petit peu et il parait que le jeune homme m’a rencontré lors d’un gangbang il y a 10 ans dans un club libertin du camp naturiste. Bien évidemment je ne me souviens pas de lui car dans le noir et à quatre pattes je ne vois normalement pas grand chose pendant une soirée gangbang. Lui se souvient très bien de moi et est tout excité de me revoir après toutes ces années. Il le fait vite sentir, et après quelques politesses échangées, il m’embrasse langoureusement. Les jeux sont lancés. Nous nous déshabillons, je le suce et il bande déjà avant que je tourne ma langue autour de sa queue. Je m’en occupe longuement avant que je lui demande de me baiser.

Quand il fait glisser sa queue dans ma chatte, j’adore. Sa queue a un diamètre normal qui est très bien adaptée à ma chatte. J’adore le sentir bouger en moi. La chaleur monte rapidement entre mes cuisses. J’aime aussi quand il change dans mon cul, pour me baiser ensuite mes deux trous à tour de rôle. Hmmmm, il fait monter mon plaisir.

Quand mon invité est essoufflé, je m’occupe à nouveau avec ma langue de sa queue, jusqu’à ce qu’il re-bande. Je m’assieds sur lui pour me faire plaisir à mon rythme. Puis je le suce à nouveau avant qu’il ne me baise debout. Il est insatiable. Quand je m’occupe à nouveau avec ma bouche de sa queue, il a envie de jouir. Tu veux jouir où, sur ma langue ? De tout de façon il ne peut plus se retenir et me gicle tout son sperme dans ma bouche. Quelle portion ! Je le nettoie jusqu’à la dernière goutte. Il a envie de me faire jouir à mon tour et me doigte la chatte. Je lui signale que je suis très sensible au niveau de la chatte car je n’aime pas trop les doigts à cet endroit, mais dans le cul, oui ! Il me doigte alors le cul, pendant que je me caresse le clitoris, et je jouis très intensivement, une explosion de plaisirs avec un grand S.

Ce jeu de doigts l’a de nouveau excité, car il bande à nouveau. Il me prend alors sur le canapé en me baisant bien fortement ma chatte toute humide. L’effort du premier orgasme l’a vidé et il n’arrive pas à jouir une seconde fois. Je lui fais un grand sourire, en lui disant que ce n’est pas grave car j’ai déjà bien pris mon pied et lui aussi. L’important c’est d’avoir passé un superbe moment très chaud ensemble.

Quand il repart une heure et demie plus tard, le soleil pointe son nez. Je profite du changement de temps pour une balade autour du port et au salon nautique, qui touche à sa fin ce soir. C’était un dimanche à la fois productif, érotique et reposant.

Retour au Cap

Dimanche, il pleut à Paris, mais ce n’est pas grave. Mon train part à 14 heures, et j’ai juste prévu de me faire encore plaisir culinairement dans un bistrot près de la gare de Lyon. Un peu triste de devoir quitter cette belle ville après toutes ces aventures excitantes. Je fais ma valise que je dépose à la consigne de la gare, pour ensuite me rendre au bistrot. J’y vais très souvent avant de repartir de Paris avant en Suisse aujourd’hui au Cap. C’est presque devenu une tradition. J’ai faim ! Car hier soir après la soirée chez PLS j’ai juste mangé un sandwich kurde, mon seul repas de la journée. C’était une tuerie, une sorte de kebab en mille fois mieux. Rien que le pain fait maison pourrait rendre accro … miam, miam.

Le ventre plein de bonnes choses (poêlés de champignons, homard et omelette norvégienne), je prends le TGV jusqu’à Montpellier. Le train ne va pas plus loin, à cause des dégâts sur les voies suite aux intempéries de la semaine dernière. En Suisse quand un train ne peut pas circuler, il est immédiatement remplacé par un bus. En France on ne connait apparemment pas ce service. Le train est annulé et débrouillez-vous ! Je suis donc obligée de prendre un taxi jusqu’à Agde, qui me coûte la peau des fesses. J’aurais dû proposer un paiement en nature au chauffeur, mais j’avais mal encore mal aux fesses suite à ma soirée chez PLS.

À la maison, je ressens la fatigue de mon programme de ministre à Paris et également du voyage, et je sens qu’un rhume se faufile gentiment. Grrr, j’en aurais vraiment pas besoin de ça. Mais quand je suis fatiguée, je tombe souvent malade.

Malade ? Pas le temps, car dès lundi j’ai pleins de choses à faire. Je dois d’abord me rendre à Béziers pour mon deuxième vaccin contre l’hépatite. En tout il faut y aller trois fois, mais il parait que je suis déjà protégée maintenant. À cette occasion, je renouvelle directement mon dépistage vih pour être à jour. Ensuite, suite à l’entretien avec mon éditeur, je dois m’occuper de plusieurs tâches pour mon livre et j’ai encore des démarches administratives à régler suite à mon départ de la Suisse, mais je compte quand même de profiter du soleil et des températures agréables dans le sud …

Madeleine (@deermady sur Instagram) m’a à nouveau travaillé une de mes photos. MERCI à elle, j’adore. N’hésitez pas à la suivre si vous aimez les images esthétiques et originales. Son compte n’es pas libertin ni coquin, mais c’est une sacrée belle nana avec un air de Brigitte Bardot jeune 😉

L’automne arrive gentiment… Paris aussi ;-)

Hier dimanche c’était la tempête au Cap d’Agde, mais ça ne me dérange pas du tout au contraire. J’adore entendre la tempête pendant la nuit. Le vent, la mer, les claquements métalliques des mas des bateaux pendant que je suis sous ma couette. C’est fantastique. Dimanche je ne me lève pas trop tard pour travailler quelques heures sur l’ordinateur, toujours sur ma traduction en allemand. Vers midi la pluie cesse et nous décidons avec Vincent d’aller marcher au bord de la mer. De me promener avec le vent dans les cheveux et de voir la mer déchaînée est un sentiment magnifique. Cela change des jours ensoleillés mais la saison est aussi belle. Beaucoup de gens pensent que le Cap doit être ennuyeux en hiver, mais il n’y a pas que la fête dans la vie. La saison d’été, c’est clair que le Cap vit, que c’est la fête mais les autres saisons le Cap est convivial et surtout la région est magnifique à visiter, et les apéros entre amis sont aussi nombreux en hiver qu’en été 😉

En rentrant, nous nous arrêtons spontanément au restaurant « l’Arlequin ». C’est un restaurant qui se fait souvent critiquer par les locaux pour son aspect un peu trop touristique, mais moi je l’aime bien. Ouvert à l’année, sa terrasse ensoleillée et directement au port offre une vue sur les bateaux mais aussi sur les gens qui se promènent sur les quais, ce qui est très amusant. C’est un vrai passe-temps d’observer les gens 😉 Dans ce bistrot, j’aime les salades mais aussi les coupes de glaces gargantuesques. Ce n’est pas bien pour ma ligne, mais comme dirait Vincent, de quelle ligne on parle ? Je t’ai déjà dit que je suis gourmande dans tous les domaines ?

J’ai à nouveau reçu des oeuvres d’art de deux de mes followers. Franchement, il y a des artistes entre vous. Je suis épatée et je vous remercie infiniment pour votre travail. Il faudrait que j’ouvre bientôt une page destinée à vos contributions.

Voilà ce que m’a fait Chris, @moments_bychris sur Instagram:

Et voilà les trois jolies transformations de Madeleine, @deermady sur Instagram:

Je vous souhaite une superbe semaine. Pour ma part je me rends à nouveau dès mercredi pour quelques jours à Paris. Je vais enfin signer mon contrat pour l’édition de mon livre avec une grande maison d’éditions. J’ai opté finalement, suite aux précieux conseils d’un ami, de le confier à un éditeur au lieu de passer par l’autoédition. Il sortira sûrement en janvier 2020, mais je vous tiendrai au courant. J’ai également rendez-vous pour un tournage. Je suis déjà hyper nerveuse … mais je vais également me faire plaisir culinairement et culturellement. À suivre 😉

Libertine, actrice X ou les deux ?

Mercredi soir je rentre vers 23 heures au Cap d’Agde, complètement crevée suite à mes 11 heures de voyage entre Prague, Paris et le Cap d’Agde, mais je rentre HEUREUSE. Heureuse de mes expériences de ces derniers jours, mais surtout heureuse de retrouver mon appartement, mon lit, ma douche et mon nid à moi 🙂

Au Cap d’Agde il y a également la fille de Vincent avec ses trois enfants qui nous attendent. Les enfants ont les vacances scolaires et ils passent une semaine de vacances chez nous. Je n’avais pas envie de renoncer à la proposition de tourner à Prague, mais là je me réjouis de profiter d’eux et de faire pleins de choses en famille du matin au soir jusqu’à dimanche.

Aujourd’hui par exemple, je leur ai fait découvrir la réserve africaine de Sigean. C’est un énorme parc zoologique magnifique avec pleins d’animaux qui y vivent dans des espaces incroyables, presque en semi-liberté. Les enfants étaient aux anges. Le matin en préparant des sandwichs pour tout le monde et plus tard coincé à l’arrière de la voiture avec les 3 enfants, je rigole intérieurement en pensant que j’ai vraiment une double vie. Avant-hier je vivais des moments incroyables avec le tournage pour LegalPorno et aujourd’hui je joue à fond mon rôle de belle-grand-mère.

Beaucoup d’entre vous m’ont posé la question par rapport à mes dernières aventures, si j’envisage maintenant de faire carrière dans le porno. Qui suis-je aujourd’hui ? Une libertine amatrice, une libertine ou une « Pornstar », comme on m’appelle maintenant sur le net ? Je suis avant tout une libertine, une femme libre qui s’amuse et qui fait ce qu’elle a envie de faire. Je profite de ma nouvelle liberté illimitée de faire des expériences que je n’aurais jamais pu me permettre par le passé en étant employée de l’état suisse. Il est clair que j’ai perdu mon statut « d’amatrice » en tournant les scènes parisiennes et les scènes à Prague, mais je n’ai rien perdu de ma liberté. J’ai la chance d’être dans une situation confortable et d’être absolument libre de mes choix de vie. Je ne me casse donc pas la tête de savoir si je suis une libertine ou une « Pornstar ». Je suis juste la même personne que jusqu’à présent. Je ne vis qu’une fois, autant le faire bien.

J’ai fait les tournages de la semaine dernière par curiosité et concernant Legalporn par fantasme. J’ai vécu des moments très forts et j’ai pris vachement mon pied. Les scènes à Prague correspondaient exactement à ma recherche dans le sexe hard et pervers. J’étais aux anges de mes expériences parisiennes et praguoises.

J’ai remarqué aussi bien à Paris qu’à Prague que je viens d’un tout autre monde et que j’ai l’habitude d’un autre rythme de vie et d’autres manières de travailler. J’ai fait l’erreur de comparer ces tournages avec ma vie professionnelle suisse ou avec mes rencontres libertines, durant lesquels je réalise mes vidéos amateures. J’ai eu de la peine avec les temps d’attentes ou avec l’accueil et les relations entre acteurs à Prague, mais avec le recul je ne peux pas comparer ces 2 mondes. C’est impossible.

Aujourd’hui je ne sais pas encore si je referai l’expérience ou non, car pour le moment tout est nouveau pour moi. J’attends de nouvelles propositions de tournage, que ça soit comme à Paris avec de la comédie, des interviews et des chouettes scènes de sexe ou comme à Prague des scènes avec des pratiques hard, dont je rêve encore aujourd’hui et qui m’ont fait quitter le sol ferme, et je déciderai d’y donner suite ou non.

Je tiens à remercier par ce blog encore une fois les réalisateurs qui m’ont fait confiance en m’engageant, et m’avoir permis de découvrir ce monde et de passer des moments intenses.

Pour le moment je continue à me consacrer à mes propres projets. Mon livre, améliorer et alimenter mon site, continuer à faire mes rencontres et vidéos libertines, et peut-être me lancer dans des webcams. J’ai très envie d’essayer cela. J’ai l’impression que ça pourrait être marrant et que ça pourrait me permettre un échange régulier avec mes followers. Tu en penses quoi ?