Dimanche midi coquin

Dimanche matin au réveil, il pleut. L’automne se fait ressentir même au Cap d’Agde, mais le temps n’a aucune importance pour moi car de tout de façon je dois encore m’occuper de mon livre et avant midi j’ai rendez-vous avec un internaute pour une petite rencontre filmée. Le temps file à toute vitesse, mais à 11h30 je suis prête. Mon invité se laisse désirer et m’averti avoir du retard suite à un accident sur la route. Décidément ces derniers temps il me semble que mes complices coquins ont tous un peu de peine avec la ponctualité. Cela me dépasse. Pour ma part je peux me rendre à un rendez-vous à l’autre bout de la France et être sur place 5 minutes avant le rendez-vous convenu, en tenant compte d’éventuels bouchons ou accidents. Du coup, je réfléchis à créer un cours spécial: « Comment être à l’heure comme une montre suisse » 😉

Il arrive finalement, et son sourire et sa bonne humeur désarmante me charment immédiatement et me font oublier le temps d’attente.

J’ai décidé de mettre un corsage que je possède depuis très longtemps sous ma petite robe noire. J’adore la belle lingerie et j’en prends soin. J’ai des pièces que je porte depuis 15 ans. C’est d’ailleurs rassurant de toujours y rentrer.

Nous discutons un petit peu et il parait que le jeune homme m’a rencontré lors d’un gangbang il y a 10 ans dans un club libertin du camp naturiste. Bien évidemment je ne me souviens pas de lui car dans le noir et à quatre pattes je ne vois normalement pas grand chose pendant une soirée gangbang. Lui se souvient très bien de moi et est tout excité de me revoir après toutes ces années. Il le fait vite sentir, et après quelques politesses échangées, il m’embrasse langoureusement. Les jeux sont lancés. Nous nous déshabillons, je le suce et il bande déjà avant que je tourne ma langue autour de sa queue. Je m’en occupe longuement avant que je lui demande de me baiser.

Quand il fait glisser sa queue dans ma chatte, j’adore. Sa queue a un diamètre normal qui est très bien adaptée à ma chatte. J’adore le sentir bouger en moi. La chaleur monte rapidement entre mes cuisses. J’aime aussi quand il change dans mon cul, pour me baiser ensuite mes deux trous à tour de rôle. Hmmmm, il fait monter mon plaisir.

Quand mon invité est essoufflé, je m’occupe à nouveau avec ma langue de sa queue, jusqu’à ce qu’il re-bande. Je m’assieds sur lui pour me faire plaisir à mon rythme. Puis je le suce à nouveau avant qu’il ne me baise debout. Il est insatiable. Quand je m’occupe à nouveau avec ma bouche de sa queue, il a envie de jouir. Tu veux jouir où, sur ma langue ? De tout de façon il ne peut plus se retenir et me gicle tout son sperme dans ma bouche. Quelle portion ! Je le nettoie jusqu’à la dernière goutte. Il a envie de me faire jouir à mon tour et me doigte la chatte. Je lui signale que je suis très sensible au niveau de la chatte car je n’aime pas trop les doigts à cet endroit, mais dans le cul, oui ! Il me doigte alors le cul, pendant que je me caresse le clitoris, et je jouis très intensivement, une explosion de plaisirs avec un grand S.

Ce jeu de doigts l’a de nouveau excité, car il bande à nouveau. Il me prend alors sur le canapé en me baisant bien fortement ma chatte toute humide. L’effort du premier orgasme l’a vidé et il n’arrive pas à jouir une seconde fois. Je lui fais un grand sourire, en lui disant que ce n’est pas grave car j’ai déjà bien pris mon pied et lui aussi. L’important c’est d’avoir passé un superbe moment très chaud ensemble.

Quand il repart une heure et demie plus tard, le soleil pointe son nez. Je profite du changement de temps pour une balade autour du port et au salon nautique, qui touche à sa fin ce soir. C’était un dimanche à la fois productif, érotique et reposant.

Retour au Cap

Dimanche, il pleut à Paris, mais ce n’est pas grave. Mon train part à 14 heures, et j’ai juste prévu de me faire encore plaisir culinairement dans un bistrot près de la gare de Lyon. Un peu triste de devoir quitter cette belle ville après toutes ces aventures excitantes. Je fais ma valise que je dépose à la consigne de la gare, pour ensuite me rendre au bistrot. J’y vais très souvent avant de repartir de Paris avant en Suisse aujourd’hui au Cap. C’est presque devenu une tradition. J’ai faim ! Car hier soir après la soirée chez PLS j’ai juste mangé un sandwich kurde, mon seul repas de la journée. C’était une tuerie, une sorte de kebab en mille fois mieux. Rien que le pain fait maison pourrait rendre accro … miam, miam.

Le ventre plein de bonnes choses (poêlés de champignons, homard et omelette norvégienne), je prends le TGV jusqu’à Montpellier. Le train ne va pas plus loin, à cause des dégâts sur les voies suite aux intempéries de la semaine dernière. En Suisse quand un train ne peut pas circuler, il est immédiatement remplacé par un bus. En France on ne connait apparemment pas ce service. Le train est annulé et débrouillez-vous ! Je suis donc obligée de prendre un taxi jusqu’à Agde, qui me coûte la peau des fesses. J’aurais dû proposer un paiement en nature au chauffeur, mais j’avais mal encore mal aux fesses suite à ma soirée chez PLS.

À la maison, je ressens la fatigue de mon programme de ministre à Paris et également du voyage, et je sens qu’un rhume se faufile gentiment. Grrr, j’en aurais vraiment pas besoin de ça. Mais quand je suis fatiguée, je tombe souvent malade.

Malade ? Pas le temps, car dès lundi j’ai pleins de choses à faire. Je dois d’abord me rendre à Béziers pour mon deuxième vaccin contre l’hépatite. En tout il faut y aller trois fois, mais il parait que je suis déjà protégée maintenant. À cette occasion, je renouvelle directement mon dépistage vih pour être à jour. Ensuite, suite à l’entretien avec mon éditeur, je dois m’occuper de plusieurs tâches pour mon livre et j’ai encore des démarches administratives à régler suite à mon départ de la Suisse, mais je compte quand même de profiter du soleil et des températures agréables dans le sud …

Madeleine (@deermady sur Instagram) m’a à nouveau travaillé une de mes photos. MERCI à elle, j’adore. N’hésitez pas à la suivre si vous aimez les images esthétiques et originales. Son compte n’es pas libertin ni coquin, mais c’est une sacrée belle nana avec un air de Brigitte Bardot jeune 😉

L’automne arrive gentiment… Paris aussi ;-)

Hier dimanche c’était la tempête au Cap d’Agde, mais ça ne me dérange pas du tout au contraire. J’adore entendre la tempête pendant la nuit. Le vent, la mer, les claquements métalliques des mas des bateaux pendant que je suis sous ma couette. C’est fantastique. Dimanche je ne me lève pas trop tard pour travailler quelques heures sur l’ordinateur, toujours sur ma traduction en allemand. Vers midi la pluie cesse et nous décidons avec Vincent d’aller marcher au bord de la mer. De me promener avec le vent dans les cheveux et de voir la mer déchaînée est un sentiment magnifique. Cela change des jours ensoleillés mais la saison est aussi belle. Beaucoup de gens pensent que le Cap doit être ennuyeux en hiver, mais il n’y a pas que la fête dans la vie. La saison d’été, c’est clair que le Cap vit, que c’est la fête mais les autres saisons le Cap est convivial et surtout la région est magnifique à visiter, et les apéros entre amis sont aussi nombreux en hiver qu’en été 😉

En rentrant, nous nous arrêtons spontanément au restaurant « l’Arlequin ». C’est un restaurant qui se fait souvent critiquer par les locaux pour son aspect un peu trop touristique, mais moi je l’aime bien. Ouvert à l’année, sa terrasse ensoleillée et directement au port offre une vue sur les bateaux mais aussi sur les gens qui se promènent sur les quais, ce qui est très amusant. C’est un vrai passe-temps d’observer les gens 😉 Dans ce bistrot, j’aime les salades mais aussi les coupes de glaces gargantuesques. Ce n’est pas bien pour ma ligne, mais comme dirait Vincent, de quelle ligne on parle ? Je t’ai déjà dit que je suis gourmande dans tous les domaines ?

J’ai à nouveau reçu des oeuvres d’art de deux de mes followers. Franchement, il y a des artistes entre vous. Je suis épatée et je vous remercie infiniment pour votre travail. Il faudrait que j’ouvre bientôt une page destinée à vos contributions.

Voilà ce que m’a fait Chris, @moments_bychris sur Instagram:

Et voilà les trois jolies transformations de Madeleine, @deermady sur Instagram:

Je vous souhaite une superbe semaine. Pour ma part je me rends à nouveau dès mercredi pour quelques jours à Paris. Je vais enfin signer mon contrat pour l’édition de mon livre avec une grande maison d’éditions. J’ai opté finalement, suite aux précieux conseils d’un ami, de le confier à un éditeur au lieu de passer par l’autoédition. Il sortira sûrement en janvier 2020, mais je vous tiendrai au courant. J’ai également rendez-vous pour un tournage. Je suis déjà hyper nerveuse … mais je vais également me faire plaisir culinairement et culturellement. À suivre 😉

Libertine, actrice X ou les deux ?

Mercredi soir je rentre vers 23 heures au Cap d’Agde, complètement crevée suite à mes 11 heures de voyage entre Prague, Paris et le Cap d’Agde, mais je rentre HEUREUSE. Heureuse de mes expériences de ces derniers jours, mais surtout heureuse de retrouver mon appartement, mon lit, ma douche et mon nid à moi 🙂

Au Cap d’Agde il y a également la fille de Vincent avec ses trois enfants qui nous attendent. Les enfants ont les vacances scolaires et ils passent une semaine de vacances chez nous. Je n’avais pas envie de renoncer à la proposition de tourner à Prague, mais là je me réjouis de profiter d’eux et de faire pleins de choses en famille du matin au soir jusqu’à dimanche.

Aujourd’hui par exemple, je leur ai fait découvrir la réserve africaine de Sigean. C’est un énorme parc zoologique magnifique avec pleins d’animaux qui y vivent dans des espaces incroyables, presque en semi-liberté. Les enfants étaient aux anges. Le matin en préparant des sandwichs pour tout le monde et plus tard coincé à l’arrière de la voiture avec les 3 enfants, je rigole intérieurement en pensant que j’ai vraiment une double vie. Avant-hier je vivais des moments incroyables avec le tournage pour LegalPorno et aujourd’hui je joue à fond mon rôle de belle-grand-mère.

Beaucoup d’entre vous m’ont posé la question par rapport à mes dernières aventures, si j’envisage maintenant de faire carrière dans le porno. Qui suis-je aujourd’hui ? Une libertine amatrice, une libertine ou une « Pornstar », comme on m’appelle maintenant sur le net ? Je suis avant tout une libertine, une femme libre qui s’amuse et qui fait ce qu’elle a envie de faire. Je profite de ma nouvelle liberté illimitée de faire des expériences que je n’aurais jamais pu me permettre par le passé en étant employée de l’état suisse. Il est clair que j’ai perdu mon statut « d’amatrice » en tournant les scènes parisiennes et les scènes à Prague, mais je n’ai rien perdu de ma liberté. J’ai la chance d’être dans une situation confortable et d’être absolument libre de mes choix de vie. Je ne me casse donc pas la tête de savoir si je suis une libertine ou une « Pornstar ». Je suis juste la même personne que jusqu’à présent. Je ne vis qu’une fois, autant le faire bien.

J’ai fait les tournages de la semaine dernière par curiosité et concernant Legalporn par fantasme. J’ai vécu des moments très forts et j’ai pris vachement mon pied. Les scènes à Prague correspondaient exactement à ma recherche dans le sexe hard et pervers. J’étais aux anges de mes expériences parisiennes et praguoises.

J’ai remarqué aussi bien à Paris qu’à Prague que je viens d’un tout autre monde et que j’ai l’habitude d’un autre rythme de vie et d’autres manières de travailler. J’ai fait l’erreur de comparer ces tournages avec ma vie professionnelle suisse ou avec mes rencontres libertines, durant lesquels je réalise mes vidéos amateures. J’ai eu de la peine avec les temps d’attentes ou avec l’accueil et les relations entre acteurs à Prague, mais avec le recul je ne peux pas comparer ces 2 mondes. C’est impossible.

Aujourd’hui je ne sais pas encore si je referai l’expérience ou non, car pour le moment tout est nouveau pour moi. J’attends de nouvelles propositions de tournage, que ça soit comme à Paris avec de la comédie, des interviews et des chouettes scènes de sexe ou comme à Prague des scènes avec des pratiques hard, dont je rêve encore aujourd’hui et qui m’ont fait quitter le sol ferme, et je déciderai d’y donner suite ou non.

Je tiens à remercier par ce blog encore une fois les réalisateurs qui m’ont fait confiance en m’engageant, et m’avoir permis de découvrir ce monde et de passer des moments intenses.

Pour le moment je continue à me consacrer à mes propres projets. Mon livre, améliorer et alimenter mon site, continuer à faire mes rencontres et vidéos libertines, et peut-être me lancer dans des webcams. J’ai très envie d’essayer cela. J’ai l’impression que ça pourrait être marrant et que ça pourrait me permettre un échange régulier avec mes followers. Tu en penses quoi ?

Trio sans limites

J’ai été obligée de me retirer d’internet pendant 5 ans suite à l’affaire en août 2014, mais pendant toutes ces années je n’ai jamais arrêté de faire des rencontres libertines et Vincent de faire des vidéos et des photos de ces moments. Tu ne peux pas t’imaginer le stock d’images coquines inédites que je possède. De temps en temps je vais partager les meilleurs moments de ces 5 dernières années.

En août 2018 je suis invitée par deux amis dans leur appartement de vacances au camp natu. Comme d’habitude je ne sais pas trop à quoi m’attendre. Je me réjouis juste de passer un bon moment en début de soirée. En arrivant sur place, je suis très agréablement surprise par le duo, un jeune black et un gars de mon âge. J’arrive. On se présente. Ils me proposent à boire, ce que je refuse, car je veux que la soirée commence de suite. Après les premières secondes je réalise que les deux mecs sont très complices et joueurs et que c’est parti pour une belle soirée hard et intense. J’adore. Ils aiment m’étrangler, me baiser à tour de rôle, ensemble en double classique ou en double anal.

Je prends mon pied et les mecs me font carrément décoller. Vincent avait réglé par avance que tout le monde amène un test VIH pour une soirée sans capote. C’est parfois génial de s’amuser en toute liberté, sans contraintes, et surtout les jeux de spermes peuvent être très excitants.

Le jeune black me jouit sur ma langue et son pote se vide dans mon cul. Il m’a mis une sacrée portion. Il a dû manger des oeufs avant la rencontre. La vue de tout ce sperme inspire les deux mecs pour une scène finale marrante. Je dois pousser le jus de mon cul dans un verre que je bois ensuite. Il parait que le jeune black a vu ça une fois dans une vidéo pornographique, et il est enchanté de réaliser ce scénario en vrai. Je dois l’admettre que c’est vraiment marrant et excitant.

Nous les quittons de très bonne humeur. Je suis super heureuse de cette rencontre magique. Je me refais une beauté dans leur salle de bain pour encore sortir dans le camp natu: Un bon resto et une fin de nuit dans les clubs qui s’y trouvent.

Paris et Prague

Me revoilà avec quelques news. Il faut me pardonner mon absence car je suis grippée et je dois me remettre à la vitesse grand V, car mercredi je repars à Paris où j’ai un sacré programme.

Jeudi, je vais tourner deux ou trois scènes pour une boîte de production X. Je n’envisage pas de faire une carrière tardive d’actrice porno, mais le réalisateur est une personne que je connais de mes premières tournages et que j’apprécie beaucoup. Quand nous nous sommes retrouvés récemment sur les réseaux sociaux, j’ai voulu profiter de ma nouvelle liberté pour tourner pour lui. Je me réjouis de faire une expérience inédite d’un tournage professionnel avec maquillage et coiffeur. Il me semble que ça sera plutôt classe que hard. Je suis déjà nerveuse et j’ai peur d’attraper des boutons, des kilos ou je ne sais pas quoi jusqu’à jeudi. En tout cas je suis très curieuse de découvrir ça.

Jeudi soir après les tournages, je vais me rendre chez mon ami, Maître Patrick Le Sage, pour une séance BDSM dans sa célèbre cave, un lieu magique au milieu de Paris. Je me réjouis de le revoir pour une soirée qui m’offrira certainement pleins de frissons.

Vendredi je me rends à Lille pour rencontrer le responsable d’une maison française d’auto-édition de livres. Mon manuscrit est terminé et n’attend qu’à être publié. Je dois juste encore discuter des derniers détails avant que le livre ne sorte. Je suis super heureuse car l’écriture et la relecture du livre fut un long projet, qui voit enfin bientôt le jour.

Je rentre ensuite le jour même sur Paris car vendredi soir je vais voir une pièce théâtre. Je me réjouis car j’adore aller au théâtre. Samedi je suis invitée auprès de la radio libertine LSF pour son après-midi de libre antenne. J’aurai l’occasion de répondre aux questions des auditeurs, et même de faire un petit show érotique en direct. Moi qui ne suis pas du tout habituée à faire des shows je devrai improviser, mais le but c’est de m’amuser et je suis sûre que ça sera le cas. N’hésite pas à te connecter si tu le peux. C’est par ici:

https://www.lsfradio.com

Dimanche matin je dois me lever très tôt pour prendre l’avion de Paris pour Prague. Et oui, Prague. Peut-être as-tu déjà une petite idée de ce que je pourrais aller faire là-bas, à part du tourisme ? En tout cas tu le sauras très bientôt. À suivre 😉

Voilà mes souvenirs de mon dernier après-midi à la plage. Il fallait profiter,car l’automne ne tardera pas non plus à envahir également le sud, et en plus c’est là que j’ai attrapé cette satanée grippe …

Finalement j’aimerais partager ces 2 dessins de moi qu’a réalisé un internaute: @eroticpainter_ sur Instagram. Merci à lui.

Invité surprise et promenade sexy

Jeudi après-midi je dois me rendre à Béziers pour un nouveau test VIH, car la semaine prochaine je retourne à Paris entre autres pour une journée de tournages. En rentrant de Béziers, Vincent me propose une rencontre spontanée. Il me dit que nous aurions encore le temps de rencontrer un jeune homme, avant de sortir dîner avec nos amis à 20 heures. Soyons fou. Je suis toujours partante pour des petites coquineries en fin d’après-midi, début de soirée. C’est vraiment mon horaire favori.

En rentrant à la maison je dois me dépêcher pour me préparer, et à peine sortie de la douche et habillée de dessous rouge, mon hôte arrive déjà. Je n’ai même pas le temps de devenir nerveuse.

C’est un jeune homme très sympathique, mais très timide. Il a de la peine à bander, même si je fais absolument tout pour l’exciter. Je le suce longuement, je frotte ma chatte contre son corps et sa queue, puis il a envie de me lécher. Normalement ce n’est pas mon truc préféré lors de rencontres, mais je fais une exception et lui offre ma chatte en me laissant complètement aller. Après quelques aller-retours avec sa langue sur mon clitoris je jouis très intensivement. C’est trop bon. Comme il est gourmand avec sa langue, il me demande également de me lécher le cul pendant que je le suce. C’est une sensation très agréable de sentir sa langue chaude et humide entre mes cuisses.

Comme j’ai envie de sentir quelque chose dans mon cul. Je sors un petit plug en verre pour jouer avec celui-ci devant le jeune homme. La vue de mon anus qui se fait ouvrir par le plug le fait bander, et il me baise enfin la chatte pendant que je laisse le plug dans mon cul. Cela me fait une bonne double. J’adore.

Excitée par cette double et bien dilatée j’ai envie de sentir quelque chose de plus grand dans mon cul et je remplace le petit plug avec un plug XXL. Je rigole que le premier plug est celui des débutantes. Je fais ensuite un petit show avec ce gros jouet avant que mon invité ne me défonce à son tour mon petit trou avec le plug. Cela lui donne envie de me baiser à nouveau. Je lui offre mes orifices, et il s’apprête à me prendre la chatte et le cul à tour de rôle bien fortement comme j’adore. Je suis complètement mouillée par le jeu de godes. Finalement il jouit dans ma chatte pour la remplir avec une bonne dose de sperme.

C’était un début de soirée très sympa et super jouissif. Je remercie mon invité pour sa spontanéité.

C’est déjà l’heure de rejoindre nos amis, avec lesquels nous allons manger au restaurant. Je passe une superbe soirée avec ce sentiment de satisfaction dans le ventre que j’ai à chaque fois après une rencontre coquine. En plus je n’ai même pas pris de douche avant de sortir et j’ai encore la chatte qui dégouline. Si les personnes autour de moi savaient …

Pour digérer le repas copieux (crevettes aïoli, filet de dorade et fromage) et finir la soirée tranquillement, Vincent et moi décidons de rentrer à pied du restaurant. Le chemin qui longe la côte est désert et nous profitons pour faire quelques photos rigolotes. Je remarque seulement en partant le monsieur qui a observé discrètement notre session photo improvisée depuis son balcon. J’espère qu’il a apprécié le spectacle 😉