Aventures en Suisse

Je suis très en retard avec mon blog, car je n’ai pas eu le temps d’écrire pendant mes déplacements. Oui, j’étais encore en vadrouille. Je me suis rendue début novembre en Suisse pour fêter l’anniversaire de Vincent ainsi que celui de ma mère. C’était une superbe occasion de revoir toute la famille.

Samedi, on s’est retrouvé avec un de mes frères et ses enfants chez mes parents. Mon deuxième frère et sa famille n’ont pas pu venir, car leur fille a attrapé le Covid à l’école et ils sont en quarantaine.

Ma mère n’a toujours pas vraiment digéré mon “coming-out pornographique”, suite à la sortie de mon livre. On s’entend bien, on se parle, mais on n’aborde pas le sujet et je sais qu’elle est profondément déçue de moi et qu’elle ne comprendra jamais. On avait quand même du plaisir à se revoir.

Yoshi a fait le fou avec les deux garçons de mon frère et il a fait connaissance du chat de mes parents. Les poneys et le cheval l’impressionnent moins que le chat 😉

Dimanche, on a fêté l’anniversaire de Vincent à Bienne. Toute la famille de son côté est au courant de mes activités mais eux le prennent très bien. La fille de Vincent et ma belle-soeur sont d’ailleurs mes plus grandes fans 😉

Avec les 5 enfants de la fille de Vincent et de son compagnon, ainsi que 3 chiens (Yoshi ainsi que les chiens de ma belle-soeur et de ma belle-mère), c’était un après-midi turbulent mais très sympa.

Pendant le séjour en Suisse je logeais dans un appartement de vacances à Bellerive, avec une superbe vue sur le lac de Morat. Junior et sa copine sont venus dormir dans le logement de vendredi soir à dimanche. J’étais contente de profiter un max de mon grand “bébé”. 

Mais après un week-end de fêtes de famille et le départ de mon fils, j’avais envie de profiter de faire des promenades au bord du lac de Morat et de Bienne, de faire des photos coquines, des rencontres libertines et aussi de “manger suisse”, miam.

Après un lundi tranquille, je décide de répondre à un courriel que je viens de recevoir d’un fan, qui habite dans la région où je me trouve. Pourquoi ne pas lui donner une chance de me rencontrer ? Rendez-vous est pris le jour même.

Le coquin arrive pile à l’heure, comme une vraie montre suisse, avec une bonne bouteille de vin rouge suisse. Il est poli, beau garçon et très sympathique. Je suis sous le charme.

Après avoir fait connaissance autour d’un verre d’eau (car il est seulement 11 heures du matin), il a su assurer. Deux parties de baise courtes, mais intense, deux éjacs, ainsi qu’une leçon de fisting entre les deux pour le laisser reprendre des forces.

Je te raconterai la rencontre en détail dans un prochain article.

(La leçon de fist ainsi que les photos de la rencontre sont déjà en ligne et disponibles pour mes abonnés). 

Mercredi j’ai prévu un rendez-vous avec un libertin venant de La Chaux-de-Fonds. Ce rendez-vous a été pris à l’avance et le mec semble décidé et sûr de lui. On a beaucoup communiqué les jours précédents la rencontre et même prévu un programme trash avec fist, uro. Je prends donc beaucoup de temps pour me préparer et je suis très excitée et nerveuse, comme toujours.

A l’heure du rendez-vous, je suis nickel, tellement propre que l’on pourrait manger dans mon cul, habillée, maquillée et coiffée. Il peut venir et tout faire avec moi ce qu’il désire.

14h15 : Pas de signe de vie. C’est bizarre, même pas un message qu’il aura du retard. 

14h30 : Je vais vérifier dehors s’il n’attend pas sur le parking. Non, personne, la rue est vide.

14h40, là c’est sûr, il ne viendra pas, car en essayant de l’appeler je remarque qu’il a bloqué mon numéro de portable ?! 

Je suis furieuse, car d’avoir un empêchement ou plus le courage de venir, ce n’est pas grave et ça peut arriver à tous les libertins. Libertinage = liberté et être libre de ses choix. Mais ne pas avoir le courage de trouver une excuse – même bidon ou même quelques minutes avant pour annuler le rendez-vous – est inexcusable. En le sachant, j’aurais pu organiser ma journée autrement que de passer ma matinée dans la salle de bain. Grrrrr.

Comme je suis prête, même archi-prête, je décide de réaliser une vidéo solo avec un des godes que j’ai pris avec moi en voyage. Vincent me filme. Par rapport à mon habitude de filmer mes solos moi-même avec une caméra sur trépied, ça donne un autre angle de vue. Tu as d’ailleurs peut-être découvert la version gratuite il y a quelques jours dans le blog. Tu en penses quoi ?

Inspiré par mon “spectacle”, Vincent m’offre ensuite un fist anal qui me fait gicler fortement. Mmmmh, c’est trop bon. Cela faisait très longtemps que je n’avais pas eu droit à un fist de la part de mon homme. La vidéo a été publié aujourd’hui dans la partie “abonnés” de mon site.

Jeudi, je me rends à Weil am Rhein en Allemagne, une petite ville à côté de Bâle. L’hôtel est vieillot, la décoration des chambres fait peur, mais l’importance n’est pas le décor, mais mon rendez-vous du soir !

Je me réjouis de revoir un complice de longue date et j’ai dit oui à sa proposition de me présenter un de ces amis, qui fantasme de me rencontrer. Les 2 mecs arrivent à l’heure prévue mais l’invité de ma connaissance s’avère mou dès les embrassades de bienvenue. 

On commence rapidement les jeux sexuels mais mon complice ne peut pas vraiment sauver la situation. Il y a certes de la baise, un creampie anal, un fist et même un squirt de ma part, mais ce n’est pas la rencontre à laquelle je m’attendais en me préparant et je ne sais pas encore si je pourrai exploiter les images filmées.

Je vais vous raconter la soirée et publier toutes les photos dans un prochain article. 

Mon complice de longue date m’explique par la suite qu’il se sentait flatté et fier de pouvoir organiser pour l’autre mec l’occasion de me rencontrer, mais il a oublié une chose essentiel : Mon plaisir. Lors d’une rencontre libertine, je suis là pour m’amuser et prendre mon plaisir. 

J’ai appris à cette occasion qu’il vaut mieux s’occuper soi-même de l’organisation des rencontres que de faire confiance.

Concernant mes rencontres libertines, je vais aborder le sujet dans un prochain article blog. Du coup cela va me faire beaucoup d’article à écrire, hihihi.

Mon complice de longue date m’a invité à manger après la rencontre dans le restaurant de l’hôtel, peut-être pour s’excuser de sa faute d’organisation. C’est l’occasion de discuter de tout et de rien.

En mangeant je remarque le regard d’un client du restaurant assis à une table voisine. Quand je me fais mater, je ne suis jamais  sûre si c’est parce que je lui plais ou parce qu’il me reconnait. En montant dans ma chambre après le repas, le mec prend l’ascenseur en même temps que moi. Il m’avoue m’avoir reconnu et être fan. Quelle drôle de coïncidence. Le mec est sympa, charmant, et sur un coup de tête je l’allume. Vincent comprend immédiatement – parfois on n’a pas besoin de se parler pour partager les mêmes idées -, et il presse sur tous les boutons de l’ascenseur. Il monte donc en s’arrêtant à tous les étages. Comme l’hôtel est quasiment vide, on ne craint pas grand chose. J’offre à mon fan une rapide mais bonne pipe dans l’ascenseur. Je pense qu’il va s’en souvenir longtemps …

administrator

Related Articles

3 Comments

  • Poli , 20/11/2021 @ 6h46

    Ohhh punaise qu’elle histoire tout ça..pour ce qui est de la relation avec ta maman,ne faudrait il pas la comprendre?ancienne génération,ect..
    Ensuite celui qui t’a planté le rdv comme de bloquer ton num,ma foi..trop bizarre..et pas sympa vraiment..
    Est ce que justement ne faudrait il pas que tu “dirige”justement ces rdv par toi même,du style avertir les prétendants,ect..
    Perso si je devait te rencontrer j’aurais le cœur qui battrait la chamade!!!🤣..mais avant que cela n’arrive!!!les poules porteraient un dentier!!!mdr..
    Sacré Adeline va..un tonnerre parmis un ciel bleu..
    Regis(fan num 1)et Andréa..ma petite fée..by zollikerberg..

  • mathis2020 , 20/11/2021 @ 10h49

    Waouhhhh ce n’est plus un blog c un roman 😀😀😀😀😀
    Il te faut penser à écrire la suite de ton livre
    Fait -le bien et laisse dire
    Bon week
    Bisous

  • heinnapp , 21/11/2021 @ 19h56

    Your blog entries are always unique in their frankness and diversity but this one is clearly special in that regard. Mathis is certainly right with his idea of a follow-up of your book – without doubt you have enough stuff to tell (this is also evident from your contribution to the radio interview – as far as I could understand it 😉).

    I am sorry to hear that your mum has still not really understood your motivation to choose such a (very) libertine life style, and in particular your ‘porn coming-out’. I can partly understand her, since it is surely a difference if you lead a swinging life as a ‘private’ person than become a professsional porn star (and avery successful & famous one 👌🏻). However, this is your life and not hers, and it is rather the rule than the exception that the kids do NOT lead the life that thei parents may have dreamt for them … and that’s a good thing! Even if it may hurt regarding a somewhat ‘alienated’ relationship to mum and/or dad, also in this case your motto applies: “Fait -le bien et laisse dire” 👍🏻… and even if your parents may not understand, it is true: in the porn world your “fait -le bien” 👌🏻… and who knows, maybe one day they will understand it after all (as the example of your other relatives show, such as Vincent’s daughter and your sister-in-law). My impression may be biased and wrong, of course, but imho the public acceptance of porn is slowly rising – and your great work is contributing to this development 👍🏻… So, please 🙏🏻, do not doubt in your decision and proceed with producing the awesome & diverse porn we (your fans) are adoring so much ❤️‍🔥😍👌🏻

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

English EN French FR German DE
error: Content is protected !!
X