Un jeune mec bien membré me baise la chatte (463-1)

Je suis toujours dans ma phase “repos de mon cul” (lire mon blog du 23.08.2021), mais cela ne m’empêche pas de faire rendez-vous avec un jeune homme que j’ai déjà rencontré à Paris. La première fois lors d’un gangbang chez “Derrière le rideau”, la seconde fois dans un hôtel parisien. Il me semble qu’il m’avait baiser la chatte lors de la rencontre dans l’hôtel parisien, mais j’ai quand même un petit doute. Je prend le risque. Je suis sûre que ça passera dans ma chatte serrée, et sinon je serrerai les dents pour une fois. Le but est de laisser mon cul au repos. Comme il est en vacances au Cap d’Agde, c’est l’occasion rêvée de faire une troisième mi-temps.

Les retrouvailles sont chaleureuses. on boit un verre, on se raconte quelques nouveautés et il me raconte que les rencontres se sont enchaînées pour lui toute la semaine au village natu. Mais il me rassure qu’il est en grand forme pour s’occuper de moi … Tant mieux, car j’ai hâte que ça commence.

On s’embrasse. On se déshabille. Bon c’est vite fait, car mon invité est venu tout nu. On est dans le village naturiste quand même. Pour ma part, je suis juste habillée d’une petite robe noire, sans rien dessous. 

En (re-)découvrant sa queue j’ai quelques doutes, qui se confirment quand il commence à bander. Oh mon dieu, je me suis trompée. Il n’a jamais dû baiser ma chatte par le passé ! J’oublie d’abord mes craintes quand je m’occupe langoureusement de sa belle queue. Elle est bonne à déguster.

Je la lèche, d’abord juste le bout, ensuite toute la longueur, les couilles, avant de l’avaler entièrement. De la prendre si profondément dans ma gorge me fait baver. Je regarde le jeune homme qui apprécie mon traitement. Un peu de douceur pour bien commencer… Il grandit encore. Oh là là, je vais prendre cher, me traverse l’esprit.

Il se lève pour me baiser debout par derrière. Sa queue glisse presque automatiquement dans mon cul. Oups, je suis étonnée, car ce n’était pas prévu et que je suis toujours en convalescence. Je suis surprise que je ne ressente pas de douleurs. Les deux dernières semaines de repos ont dû faire du bien. Mon invité y va avec des coups forts et surtout profonds. Comme je n’ai jamais réussi à encaisser les pénétrations très profondes, même en pleine forme, ça me fait mal au ventre.

Et comme en ce moment j’ai un peu peur pour la santé de mon anus, cela ne me rassure pas du tout. Je le calme alors très vite. “Doucement, doucement, pas si profond dans mon cul, je te l’ai dit !“. Il m’écoute et met sa queue dans ma chatte. Oups, je regrette immédiatement. Qu’est-ce que c’est ça ? Un monstre qui essaie de se faire un chemin dans ma chatte serrée. Dans mon cul il ne me semblait pas si gros, mais dans ma chatte il reste bloqué à mi-chemin. Il essaie d’y aller plus profondément, mais ça me fait mal. Je le repousse. “Arrête, ça ne va pas ! Retourne quand même dans le cul“, que je lui conseille. Il ne veut pas m’écouter. Je rigole en lui disant : “Je me suis trompée. Ce n’est pas toi qui m’a baisé la chatte à Paris !“. Ou il ne bandait pas de la même manière … 

Il remarque aussi que l’entrée par voie vaginale bloque et retourne dans mon cul. C’est un vrai soulagement pour moi. Tellement agréable et facile que je me détends immédiatement et même les coups profonds ne me font plus rien. Tout est mieux que cette douleur que je ressens quand il pénètre ma chatte.

Le coquin aime ma chatte serrée. Il essaie d’y retourner. Je suis joueuse et je veux vraiment faire des efforts. Je me dis intérieurement que ce n’est pas normal de ne pas pouvoir le faire et j’essaie de me détendre, de me décontracter, mais il n’y a rien à faire, je le repousse automatiquement pour l’empêcher de pénétrer trop profondément.

Vincent, derrière sa caméra, rigole de la situation. Du coup j’éclate moi-même de rire. Ce n’est vraiment pas possible !

Mon jeune invité débande de temps en temps, pour mon plus grand bonheur cette fois-ci. Je le refais bander avec ma langue puis il essaie à nouveau de baiser ma chatte, ce qui est possible quand il bande à moitié, mais une fois grosse, je déplace automatiquement sa queue dans mon cul. C’est un jeu sans fin qui finalement fait rigoler tout le monde.

À un moment donné, mon partenaire du jour me dit qu’il a besoin d’une pause. Je pense que la rencontre se finit sans éjaculation, car il me raconte que ses nombreux rendez-vous coquins au village natu l’ont (quand même) épuisé. Après un verre d’eau, je le relance en le défiant. Tu veux encore jouir sur ma langue ? Ni lui ni moi n’y croient vraiment, mais en lui offrant une dernière fellation il ne peut s’empêcher de se vider dans ma bouche. C’est super bon. Merci pour ton offrande salée.

Quel délire. C’était vraiment incroyable, mais vivement le retour de mon cul de championne !

L’album photo (39 photos) et la vidéo (41’26”) sont disponibles pour mes abonnés

En t’abonnant, tu as accès immédiatement à plusieurs centaines de vidéos hard – solo, rencontres libertines, gang-bang, bukkake, bdsm, ainsi que des vidéos exclusives, des albums de photos hard, un blog exclusif pour mes abonné.e.s avec des publications quotidiennes (!!) et des shows lives très hard plusieurs fois par mois. 

Découvres le trailer du film :

Lire la vidéo
close

Inscris toi à la newsletter pour ne rater aucun article !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

English EN French FR German DE
X